Liban

« Notre tâche est de donner de l’espoir quand il n’y en a plus »

Les Églises inventent de nouvelles solidarités à Beyrouth où la double explosion qui a ravagé une partie de la ville début août a fait plus de 300 000 sans-abri.

Un contenu proposé par Réformés

Publié le 6 octobre 2020

Lire directement l’article sur Réformés

«Le lendemain de l’explosion, j’ai aidé mes parents à nettoyer l’appartement. Le jour d’après, je suis venue à l’église pour ramasser les vitraux cassés, les châssis des fenêtres propulsés à l’intérieur et les bancs fracassés», raconte Michelle Choukri, 18 ans. La jeune femme fait partie du groupe de jeunes de la National Evangelical Church of Beirut. Cette Église réformée est la plus ancienne paroisse protestante du Moyen-Orient. Ses membres sont plutôt aisés et progressistes. Ce soir, ils sont une dizaine à s’activer. Riz, lentilles, café ou encore dentifrice, les denrées sont réparties entre trente cartons. Elles vont être distribuées à des familles soigneusement choisies. Ce n’est de loin pas la première fois que ces jeunes font du volontariat. La congrégation s’investit depuis sa fondation dans les actions sociales: écoles, internat pour enfants en précarité ou encore résidence assistée pour personnes âgées en font partie. Pour Gustav Fawaz, 16 ans, «avoir la foi, c’est aller à l’église, prier. Mais c’est aussi aider ceux qui en ont besoin avec amour. Tu veux faire quoi sinon? La vie continue. S’entraider pour déblayer, nettoyer les appartements permet en quelque sorte de ressortir quelque chose de positif de cette crise».

Nous ne remplaçons pas un État

«Nous vivons dans un pays corrompu où les structures publiques sont quasiment inexistantes, nous faisons le plus possible pour aider, mais nous ne pouvons pas remplacer un État », explique Rima Nasrallah, troisième femme ordonnée pasteure au Liban. Mais pour celle-ci, il faut […]

Lire la suite sur Réformés

Vous pourriez aimer aussi

Au Liban, la crise de trop

Le Covid-19 est venu bouleverser un pays déjà frappé par de graves crises.

Un contenu proposé par Le Nouveau Messager

Avec la Solidarité protestante, soutenir Beyrouth

Suite aux explosions meurtrières, un appel au don est lancé par la Fondation du protestantisme, via la rubrique Solidarité protestante.

Un contenu proposé par Église protestante unie de France – Infos

Crise au Liban : le pasteur de Beyrouth témoigne

Le pasteur Gérard Riess, qui a passé huit mois à la tête de l’Eglise protestante française de Beyrouth, décrit une situation dramatique.

Un contenu proposé par

UN CONTENU PROPOSÉ PAR

Réformés

Réformés est le mensuel des protestants réformés de Suisse romande. Il est financé par les Églises réformées suisses des cantons de Vaud, Neuchâtel, Genève, Berne francophone et Jura.

Derniers contenus du partenaire

bannière podcast