Hollywood

Oscars 2022 : la gifle de Will Smith, un moment terriblement gênant

La cérémonie des Oscars du dimanche 27 mars aura été marquée par la gifle de Will Smith flanquée à l’humoriste Chris Rock, qui avait fait une blague sur sa femme.

Un contenu proposé par Le blog de Camille Verdi

Publié le 30 mars 2022

Auteur : Camille Verdi

Les images ont fait le tour du monde. Dimanche 27 mars, lors de la 94e cérémonie des Oscars, un incident mémorable a eu lieu : dans l’enceinte du Dolby Theatre de Los Angeles, l’acteur américain Will Smith est monté sur scène pour gifler violemment l’humoriste Chris Rock, qui faisait office de présentateur de l’événement. Pour quelle raison ? C’est une blague du présentateur de la soirée sur le crâne rasé de Jada Pinkett Smith, l’épouse de Will Smith, atteinte d’alopécie (une maladie qui provoque la chute des cheveux), qui a provoqué la fureur de ce dernier. 

Après avoir décoché la gifle, l’acteur de 53 ans est retourné s’asseoir à sa place et a lancé à deux reprises en direction de Chris Rock : “Laisse le nom de ma femme hors de ta putain de bouche !” L’un des moments les plus étranges du show-business et de Hollywood. D’après le site d’information 20 Minutes, qui cite des images diffusées par des membres du public et partagées sur les réseaux sociaux, Will Smith s’est retrouvé encadré de Bradley Cooper, Tyler Perry et Denzel Washington, qui ont discuté avec lui pour le ramener à la raison. 

“J’ai envie d’être un symbole de l’amour”

Puis, après l’esclandre, l’ironie du sort : Will Smith a remporté l’Oscar du meilleur acteur pour son rôle du père des sœurs Williams, deux stars mondiales du tennis, dans La Méthode Williams. Dans un discours de remerciement, il a présenté de confuses excuses. “Richard Williams était un homme féroce, quelqu’un qui a toujours défendu sa famille. En cette période de ma vie, je suis submergé par ce que Dieu me demande de faire et d’être dans ce monde”, a déclaré l’acteur qui, selon certaines rumeurs, serait membre de la Scientologie. 

Et de reprendre : “On me demande dans ma vie d’aimer les uns et les autres, et de protéger tout un chacun. On me demande aussi d’être là pour ma communauté. Et je sais que, quand on exerce le métier que l’on exerce, il faut pouvoir supporter les plaisanteries, les rumeurs, les mensonges. Quand on est acteur, il faut pouvoir gérer que certains ne vous respectent pas. Il faut toujours faire bonne figure. Mais comme me l’a dit Denzel Washington il y a quelques minutes, c’est quand on est au sommet qu’on est le plus en danger, c’est là que le Diable vient vous saisir. J’ai envie d’être un symbole de l’amour”, a-t-il dit, très ému, les larmes aux yeux. 

Excuses

J’ai envie de m’excuser auprès de l’Académie, de tous mes co-nommés. […] L’art imite la vie. On disait que Richard Williams était un père un peu fou et j’ai l’impression d’être la même chose. Mais l’amour ça rend fou”, a conclu Will Smith. 

Le lendemain, alors que l’Académie des Oscars a annoncé l’ouverture d’une enquête interne sur cet incident, précise Le Monde, l’acteur américain s’est publiquement excusé auprès de celui qu’il a frappé. Sur son compte Instagram, il a écrit, le 28 mars : “Mon comportement la nuit dernière aux Oscars était inacceptable et inexcusable. Les blagues à mes dépens font partie du boulot, mais une blague sur le problème de santé de Jada était trop pour moi et j’ai réagi de manière émotionnelle ». « Je voudrais publiquement te demander pardon, Chris. Ce que j’ai fait était déplacé et j’ai eu tort. Je suis gêné et mon acte ne représente pas l’homme que je veux être. La violence n’a pas sa place dans un monde d’amour et de bonté”, a ajouté l’acteur. 

Si plusieurs internautes se sont indignés, réclamant qu’on lui retire l’Oscar, et que des pontes du cinéma se sont dits choqués par cette scène embarrassante, d’autres se sont empressés de le défendre. Pendant ce temps, de nombreux mèmes (images parodiques détournées) – voir ci-dessous – de la gifle ont fait le tour de la Toile. 

Dans la même rubrique...

À Uzhgorod, la mobilisation citoyenne

La débrouille des citoyens et la solidarité venue d’ailleurs pour accueillir les réfugiés, dans l’ouest de l’Ukraine, à la frontière avec la Slovaquie.

Un contenu proposé par Réforme

À Madagascar, pour l’avenir des enfants

Dans un village en banlieue de la capitale malgache Tananarive, l’association Akany Tia Zaza encourage les enfants et leurs familles.

Un contenu proposé par Le Nouveau Messager

Ukraine : des photographes solidaires du pays envahi

Plusieurs initiatives de ventes de tirages sont organisées au profit d’associations humanitaire venant en aide aux Ukrainiens face à la guerre.

Un contenu proposé par Le blog de Camille Verdi

Victoire du conservateur Viktor Orbán aux législatives

Le parti du premier ministre Viktor Orbán a remporté un très large succès aux élections législatives de Hongrie. Une victoire qui ne plaît pas à tous les chrétiens.

Un contenu proposé par Évangeliques.info