Droits de l'homme

Ouïghours : Twitter supprime près de 3500 comptes de propagande chinoise

Le réseau social supprime des milliers de comptes qui relayaient le discours officiel du Parti communiste chinois et désinformaient sur les Ouïghours, une minorité persécuté en Chine.

Un contenu proposé par Le blog de Camille Verdi

Publié le 8 décembre 2021

Auteur : Camille Verdi

Une bonne chose de faite ! Twitter a annoncé, jeudi 2 décembre, la suppression d’environ 3500 comptes. Liés au Parti communiste chinois (PCC), ils menaient des opérations d’influence et de propagande au profit de différents pays, note 20 Minutes. Pour a majeure partie d’entre eux, ils relayaient le discours officiel du PCC sur la question du peuple ouïghour, une minorité réprimée par Pékin qui vit dans l’extrême-ouest de la Chine et dont un million de membres sont parqués dans des camps, selon plusieurs ONG. Ces faux profils se faisaient passer pour de véritables Ouïghours, affirme Ouest France, contestant ainsi les accusations de violations des droits de l’homme dans la région du Xinjiang, où ces turcophones à majorité musulmane sont installés.

Campagne d’influence chinoise sur le Covid-19

Les tweets relayaient notamment des vidéos où des personnes originaires du Xinjiang s’exprimaient en ouïghour, avec des sous-titres en chinois et en anglais, précise le quotidien : “Personne ne me force à travailler”“Nous sommes libres”, etc. Pas d’internements de masse, donc, ni de travail forcé, selon eux. Et ce, même si de nombreux témoignages et révélations dans la presse ces dernières années ont mis au jour l’intense répression que subissent les Ouïghours dans cette région qui est une sorte de prison à ciel ouvert.

Mais ces fermetures de comptes ne concernent pas seulement Twitter – dont son cofondateur Jack Dorsey a démissionné de son poste de directeur général fin novembre. Facebook a aussi supprimé 500 comptes affiliés à la campagne d’influence chinoise sur le Covid-19. Il faut savoir que Twitter et Facebook sont censurés en Chine mais que, paradoxalement, ces réseaux sociaux sont désormais d’importantes voies de communications destinées à relayer la propagande du régime chinois.

Dans la même rubrique...

Six dossiers-clés pour la présidence française

Emmanuel Macron va tenter de donner un nouvel élan à l’Union européenne.

Un contenu proposé par L’esprit européen

Mali : décès de l’ancien président Ibrahim Boubacar Keïta

L’ex-président malien qui a dirigé le pays entre 2013 et 2020, Ibrahim Boubacar Keïta, est décédé chez lui, dimanche 16 janvier, à Bamako.

Un contenu proposé par Le blog de Camille Verdi

Kazakhstan : pourquoi le pays s’embrase

La semaine dernière, des manifestations pour protester contre la hausse des prix du gaz ont été violemment réprimées par les forces de l’ordre, causant la mort de centaines de personnes.

Un contenu proposé par Le blog de Camille Verdi

Témoignage d’un pasteur d’Alep sur dix ans de conflit

Haroutune Selimian, pasteur à Alep et président de la communauté arménienne de Syrie était à Lausanne début décembre.

Un contenu proposé par Réformés