Ukraine
Diplomatie

Ukraine : après des tensions maximales, un début de retrait des forces russes près de la frontière

Alors que des derniers pourparlers diplomatiques étaient organisés pour désamorcer la crise, la Russie a confirmé, mardi 15 février, le début d'un retrait des forces russes stationnées près des frontières de l'Ukraine.

Un contenu proposé par Le blog de Camille Verdi

Publié le 15 février 2022

Auteur : Camille Verdi

Est-ce le signe d’une désescalade ? Mardi 15 février, le Kremlin a confirmé le début d’un retrait des forces russes stationnées près des frontières de l’Ukraine. Le pouvoir russe a par ailleurs évoqué un “processus habituel”, dénonçant “l’hystérie” occidentale sur une supposée invasion imminente de ce pays par Moscou.

On nous dit que le (mercredi) 16 février sera le jour de l’attaque. Nous allons en faire une journée de l’unité”, avait pourtant déclaré Volodymyr Zelensky, la veille, dans une adresse à la nation ukrainienne, au moment où la situation se crispait et que la crainte d’une invasion par la Russie avait atteint son pic maximal. Le président ukrainien avait également appelé les Ukrainiens à accrocher le drapeau national et à afficher ses couleurs, bleu et jaune, ce jour-là. Il avait accusé la Russie de “mener la guerre” contre l’Ukraine “sur tous les fronts” et de “chercher à semer la panique”. “Notre État est plus fort que jamais”, a-t-il martelé, précisant que l’Ukraine prépare “des ripostes dignes à toutes les agressions possibles”.

Le même jour, le président Zelensky recevait la visite de Olaf Scholz. Ce dernier avait exhorté la Russie à saisir les “offres de dialogue”, indique Le Monde. “Nous prendrons des mesures de grande envergure qui auront des répercussions importantes sur les possibilités d’évolution économique de la Russie”, avait ajouté le chancelier allemand. Mardi 15 février, il doit s’entretenir avec le président russe Vladimir Poutine à Moscou.

“Toujours une chance”

Alors que plus de 100.000 soldats russes étaient massés aux portes de l’Ukraine depuis plusieurs semaines, le porte-parole du Pentagone avait précisé lundi qu’une “action militaire pourrait intervenir n’importe quand”. Le département d’État avait, quant à lui, déclaré que les États-Unis n’avaient constaté aucun signe de désescalade.

Y a-t-il tous les éléments pour que soit menée une offensive forte de la part des forces russes en Ukraine ? Oui c’est vrai, c’est possible là, c’est possible rapidement”, avait même déclaré, lundi, le ministre français des Affaires étrangères, Jean-Yves Le Drian, sur la chaîne France 5. Et d’ajouter, selon BFM TV : “Est-ce que le président Poutine a pris ses décisions concernant une opération ou pas ? À mon avis, rien ne l’indique aujourd’hui”.

De son côté, note Le Figaro, le chef de la diplomatie russe, Sergueï Lavrov, avait dit qu’il y avait “toujours une chance” d’apaisement. “Nos possibilités sont loin d’être épuisées”, avait ajouté le ministre, proposant même de “prolonger et d’élargir” le dialogue. En 2014, la Russie a déjà annexé la Crimée. Le pays de Vladimir Poutine continue de soutenir les séparatistes prorusses dans l’Est de l’Ukraine et nie toute intention agressive. Au contraire, la Russie se dit menacée par l’expansion des moyens de l’OTAN en Europe de l’Est, réclamant certaines “garanties de sécurité”, telles que l’assurance que l’Ukraine n’intègre jamais l’OTAN. Quant à eux, les Occidentaux jugent ces demandes inacceptables, même si un dialogue sur la limitation des armements a été évoqué.

Dans la même rubrique...

Aung San Suu Kyi condamnée pour corruption

Déjà condamnée à six ans de détention, l’ex-dirigeante birmane a écopé, mercredi 27 avril, d’une peine de cinq ans de prison supplémentaires pour corruption.

Un contenu proposé par Réforme

Accueil des réfugiés ukrainiens : un défi à relever dans la durée

Dès le début de la guerre, les réactions de la population française se sont portées sur l’accueil des « déplacés » d’Ukraine.

Un contenu proposé par Réveil

Appel pour une future bibliothèque

La pasteure Diane Debey relaie un appel auprès des protestants français pour mettre en place une bibliothèque dans le quartier semi-populaire de Deido, à Douala.

Un contenu proposé par Réveil

Climat : d’ici 5 ans, le seuil de +1,5°C pourrait être dépassé

La probabilité d’un dépassement temporaire du seuil de température de 1,5°C ne fait que s’accroître depuis 2015, d’après un nouveau bulletin sur le climat publié par les Nations unies.

Un contenu proposé par Réforme

UN CONTENU PROPOSÉ PAR

bannière podcast