Le dialogue œcuménique est utile en ce qu’il oblige chacun à revisiter ses fondements. Il requiert une précision de vocabulaire, car lorsque nous utilisons certains termes comme Église, unité, ministère, sacrement… nous ne donnons pas toujours le même sens aux mêmes mots.