7 milliards de Noé ?

Le point de vue de Martin Kopp, doctorant en théologie protestante, spécialiste du climat au sein de la Fédération luthérienne mondiale.

Climat, ne lâchons rien !Souvent, le récit de Noé demeure marqué du sceau de la jolie fiction enfantine. Nous avons bien tort. À l’occasion de la Journée mondiale de l’environnement 2016, dédiée à la protection de la vie sauvage, un retour sur Genèse 6-9 portera du fruit.

Face à la perspective de la sixième grande extinction des espèces, nous reconnaîtrons que oui, Dieu a le souci de la sauvegarde de chaque espèce sur cette planète, qu’il veut féconde et prolifique. Nous nous rappellerons que Dieu a même fait alliance avec Noé, ses fils et tous les êtres vivants – le texte le répète six fois !

L’espoir est permis, car lorsque des citoyen(ne)s s’engagent, l’action est efficace. Grâce à des campagnes citoyennes puis à l’engagement du gouvernement, la consommation d’ailerons de requins a chuté jusqu’à 70% en Chine. Auparavant, jusqu’à 98% de certaines populations avaient disparus.

Ne mésestimons pas la portée et l’efficacité de nos actes. Après tout, comme quelqu’un le relevait : si le Titanic fut fabriqué par des experts, l’arche de Noé le fut par un amateur.


P
O
U
R

N
O
Ë
L
Abonnez--vous à un média protestant !