Une voix, des voix, LA voix

Le point de vue d’Alexia Rabé, artiste musicienne, théologienne, candidate à The Voice.

Le point de vue d'Alexia RabéThe Voice est une expérience incroyable : on y met au défi nos capacités vocales et notre aptitude à résister au stress médiatique. Un vrai défi physique et mental ! Cependant, il n’y a pas que la voix des chanteurs qui y est mise en avant. Il y a également celle des coachs qui émettent leurs avis sur chaque prestation, et celle du public amené à voter pour son candidat favori.

En participant à cette émission en 2014, j’ai vu combien on pouvait vite couler sous cette multitude de “voix” des uns et des autres : et là, c’est toute la confiance en soi qui en prend un coup. Certains artistes finissent même par tristement renoncer à leur passion musicale après avoir été éliminés. Mais alors, quelle voix écouter pour ne pas sombrer dans un cruel pessimisme sur soi ? N’y en aurait-il pas une qui surpasse toutes celles qui nous environnent, et qui rappelle que nous avons de la valeur, en tant qu’artiste, en tant que personne ?

Dans le premier récit de création, c’est par sa voix que Dieu créée les éléments cosmiques et terrestres. C’est aussi par sa voix qu’il donne naissance à l’être humain. Et à l’issue de cette œuvre artistique époustouflante, il “vit tout ce qu’il avait fait. Voilà, c’était très bon” (Gn 1,31). Quelle voix pourrait alors contrer la valeur inestimable de ce que Dieu a créé, et qui semble si parfait ? Que nous soyons éliminés ou mis en avant par la société, c’est en écoutant sa voix à lui que nous pouvons nous rappeler de qui nous sommes, et de l’incomparable valeur que nous avons. Assurément, The Voice, c’est celle de Dieu !


P
O
U
R

N
O
Ë
L
Abonnez--vous à un média protestant !