Unité des chrétiens ou unité de l’humanité ?

Le point de vue de Christian Bonnet, directeur des Éditions Olivétan

Le point de vue de Christian Bonnet

La Semaine de prière pour l’unité des chrétiens est célébrée chaque année du 18 au 25 janvier. Avec le conflit de civilisation provoqué par l’islamisme radical, cette semaine de prière prend un relief tout particulier. En effet, le père Paul Couturier qui a lancé cette initiative en 1936 a eu dès le départ l’intuition que dans leur prière, les chrétiens doivent demander à Dieu non seulement l’unité entre les différentes confessions, mais aussi l’unité de toute l’humanité.

Pour lui, il est évident que la création de Dieu n’a d’autre motivation que son amour et d’autre finalité que de permettre à cet amour de se réaliser pleinement. Si Dieu a fait l’homme à son image, c’est bien pour lui confier la mission d’accomplir cet amour. Paul Couturier déclare : « L’amour est faiseur d’unité, destructeur de préjugés et de barrières. Il permet la perméabilité des cœurs, prélude de la perméabilité des esprits. »

Depuis 80 ans maintenant, les chrétiens ont appris à dialoguer pour surmonter leurs divergences et pour accepter leur diversité. Ils travaillent à faire avancer une unité, respectueuse des différences. Ils ont donc un rôle essentiel à jouer en ce monde car ils savent et ils expérimentent que le plus cher désir de Dieu est de voir tous les humains de cette terre réunis comme les enfants dans une même famille.

Pour en savoir plus sur la pensée de Paul Couturier : Anne-Noëlle Clément, L’abbé Paul Couturier, Unité des chrétiens et unité de l’humanité. Éditions Olivétan

Le 18 janvier 2016


P
O
U
R

N
O
Ë
L
Abonnez--vous à un média protestant !