boussole
La "Boussole" de la FEP

À quoi bon prier ?

À partir d’une question d’actualité, des pistes de réflexion pour nourrir le sens de nos actions et tenter d’éclairer le sens des événements que nous traversons.

Un contenu proposé par Fédération de l'Entraide Protestante

Publié le 21 août 2021

La parole

(C’est Jésus qui parle) « Eh bien, moi je vous dis : Demandez, on vous donnera ; cherchez, vous trouverez ; frappez, on vous ouvrira. En effet, quiconque demande reçoit, qui cherche trouve, et à qui frappe on ouvrira. ».

La Bible, Évangile de Luc chapitre 11, versets 9 et 10

Chemin de réflexion

Laisser l’ultime nous rejoindre

À la lecture du texte de Luc on pourrait penser que la prière a quelque chose d’utilitariste, on prie parce que l’on a un besoin concret à assouvir. Le croyant attend donc une réponse à sa prière et se désole quand celle-ci tarde à venir. Ce retard de réalisation provoque alors chez lui des doutes sur sa pratique ou sur Dieu lui-même. Pourtant il est écrit dans la bible : « lorsque vous priez, ne multipliez pas de vaines paroles (…) Votre Père sait ce qu’il vous faut » (Matthieu 6, 7-8), encourageant le croyant à privilégier la prière du Notre-Père, indiquée par Jésus qui à elle seule contient toutes les prières. Comme l’exprime le théologien protestant Paul Tillich, la foi c’est le fait d’être saisi par une préoccupation ultime. D’une certaine façon la prière incarne chez l’homme et la femme cette préoccupation ultime. Prions alors, non pour demander, mais pour que l’ultime rejoigne nos préoccupations et les transforme.

Brice Deymié, pasteur de l’Action Chrétienne en Orient à Beyrouth

 

L’arc en ciel de la prière

La prière est comme un arc en ciel, elle prend toutes les couleurs de notre vie avec Dieu : reconnaissance pour sa bonté un jour, protestation pour son absence un autre jour, intercession pour une personne en souffrance, ou contemplation silencieuse en sa présence. À quoi bon prier ? Pour l’ami de Dieu, cette question peut paraître étrange. Aussi étrange que la question : à quoi bon penser chaque jour à celui ou celle que j’aime ? La prière est la respiration du chrétien. Il ne me viendrait pas à l’esprit de demander : à quoi bon respirer ? Pour celui qui recherche Dieu, et qui ne peut pas dire « je suis l’ami de Dieu », la question est pertinente, car la prière ne va pas de soi. Sa demande à Dieu n’est pas toujours exaucée. Dieu m’entend-il ? Pourquoi son silence ? Mais Jésus insiste : demandez ! priez ! persévérez ! Selon mon expérience, je crois que Dieu m’entend et m’enseigne lui-même la prière. Et un jour je pourrai dire : je suis l’ami de Dieu ! Et ma prière ressemblera de plus en plus à la sienne pour le monde.

Christian Tanon, pasteur. Église Protestante Unie de France

 

Être porté par Dieu

Nous traversons tous des moments de découragement. Afin de les surmonter, personnellement, je prie. La prière est pour moi un moment de mise en retrait du tourbillon des activités, de clarification de mon esprit et de ressourcement. Je me mets entre les mains du Seigneur. Dieu est toujours là pour nous, prêt à donner. Son amour est infini. Mais il nous faut avant tout « frapper à la porte ». Alors oui, parfois nous nous décourageons, rien ne va comme nous ne le souhaitons, ni au travail, ni à la maison. Mais il nous faut davantage prier dans ces moments difficiles ! Dans un poème brésilien, un homme marche sur le sable en compagnie de Dieu. La marque de leurs pas représente les étapes de sa vie. En certains endroits, il n’y a qu’une seule trace, qui correspond aux périodes les plus difficiles de son existence. L’homme imagine que le Seigneur l’a laissé seul dans les moments où il avait le plus besoin de Lui. Mais le Seigneur lui répond : « Ces jours d’épreuves et de souffrance où tu ne vois qu’une seule trace sur le sable, c’est moi qui te portais.»

RJoëlle Le Gal, Directrice régionale déléguée, Pôle EHPAD IDF de la Fondation Diaconesses de Reuilly

 

Des mots pour prier

Seigneur, apprends-moi à prier !
Je voudrais aider telle personne qui vient à moi dans sa misère, ou dans sa souffrance et je ne sais comment m’y prendre.
Donne-moi les mots justes pour soulager sa peine. Inspire ma prière d’intercession pour elle afin que Tu l’exauces.
J’ose aussi t’interpeller pour moi-même, face à une épreuve, ou pour un projet qui m’est cher.
Mais j’ajouterai à ma demande ceci : que Ta volonté soit faite !
Et je fais mienne la prière du psalmiste : « rassasie-nous chaque matin de ta bonté, et nous serons toute notre vie dans la joie et l’allégresse ! » (Ps. 90 v. 14)

Dans la même rubrique...

L’écologie est-elle soluble dans la technocratie ?

J’ai regardé des extraits des débats entre les candidats à la primaire des écologistes, et j’ai été frappé par un décalage.

Un contenu proposé par Tendances, Espérance

Opinion : vaccination… Trop de désinformation !

Dans cet article, la médecin pédiatre Joëlle Nicolas Randegger, qui a longtemps exercé en Afrique, livre un plaidoyer en faveur de la vaccination.

Un contenu proposé par Réforme

Instituer la liberté

Échanges avec Édouard Philippe au temple de la rue de Maguelone à Montpellier (1/6)

Un contenu proposé par Esprit de liberté

« La liberté a-t-elle un avenir ? » Conversation avec Édouard Philippe

Le pasteur James Woody a reçu l'ancien Premier ministre Édouard Philippe au temple de la rue de Maguelone à Montpellier.

Un contenu proposé par Esprit de liberté

UN CONTENU PROPOSÉ PAR

Fédération de l’Entraide Protestante

La Fédération de l’Entraide Protestante (FEP) rassemble 360 associations et fondations œuvrant dans le champ social, médico- social et sanitaire. Reconnue d’utilité publique depuis 1990, la FEP se fixe comme objectif de lutter contre toutes les atteintes à la dignité humaine, pour une société plus juste et plus solidaire. Elle édite la revue Proteste.

Derniers contenus du partenaire

Les dossiers thématiques de Regards protestants