Accompagnement spirituel des personnes en fin de vie

La question de l'accompagnement spirituel des personnes en fin de vie est ici abordée sous différents points de vues : sociologues, aumôniers, médecins et théologiens.

Un contenu proposé par Blog de la librairie 7ici

Publié le 25 janvier 2016

Auteur : Alain Joubert

Lire directement l’article sur Blog de la librairie 7ici

Hans Küng a défendu le concept de «mort heureuse» dans son dernier ouvrage pour promouvoir la cause de l’euthanasie. Le choix même de ce titre provocateur montre que, dans notre société désenchantée, la mort n’est pas heureuse. L’évocation des conditions de la fin de vie constitue encore une «zone interdite», tant la mort elle-même, notamment lorsqu’elle n’est pas spectaculaire, est refoulée en dehors de l’espace privé (le logement familial) comme de l’espace public (l’Eglise, le cimetière…); tant les questions du salut et de l’au-delà ont, y compris chez les croyants, perdu leur impact concret ou sacré; et tant la solitude voire l’isolement deviennent la règle, notamment pour ceux qui sont en mauvaise santé.

Les Églises font-elles exception? L’accompagnement constitue depuis longtemps une de leurs missions fondamentales. Il s’adresse particulièrement aux personnes âgées, aux malades, aux personnes isolées. Il faut ajouter l’intervention des aumôneries dans les hôpitaux ou les maisons de retraite. Mais les cadres de solidarité anciens, comme la solidarité familiale, s’étiolent, alors que les rites traditionnels, qu’ils soient religieux ou laïques, se marginalisent. […]

Lire la suite sur Blog de la librairie 7ici

Dans la même rubrique...

Le caritatif au pied du mur

À Strasbourg, de nombreuses associations caritatives, portées par des bénévoles âgés, ont fermé pendant le confinement.

Un contenu proposé par Le Nouveau Messager

Convertir nos solitudes

Si la solitude forcée provoquée par le confinement a d’abord été une solitude « de peur », elle a pu aussi être l’occasion d’une prise de conscience, selon Frédéric Rognon.

Un contenu proposé par Forum protestant

« Aider plus de 400 personnes à se nourrir tous les soirs »

Bénévole à l’Armée du Salut depuis plus de 10 ans, François a vu les Soupes de nuit de l’Armée du Salut évoluer.

Un contenu proposé par Armée du Salut

En prison, « parler avec des gens est primordial »

Psychiatre dans une maison d’arrêt d’Ile-de-France, Guillaume Monod raconte son travail quotidien dans un milieu où les troubles psychologiques ne sont pas différents d’ailleurs.

Un contenu proposé par Forum protestant

UN CONTENU PROPOSÉ PAR

Rejoignez-nous sur Instagram