Changer

Autonomie alimentaire : le livre qui indique le chemin

« En route pour l’autonomie alimentaire » tel est le titre d’un livre récent de François Rouillay et de Sabine Becker.

Un contenu proposé par Vivre et espérer

Publié le 23 juin 2020

Auteur : Jean Hassenforder

Lire directement l’article sur Vivre et espérer

Une nouvelle manière de vivre en harmonie avec le vivant

« En route pour l’autonomie alimentaire » (1), tel est le titre d’un livre récent de François Rouillay et de Sabine Becker. Prendre ce chemin,  c’est répondre au déséquilibre d’une existence humaine où le contact s’est rompu entre la terre nourricière et l’assiette de nos repas  et où la continuité de notre alimentation est soumise à la menace d’une rupture dans nos chaines d’approvisionnement éclatées dans la distance géographique et soumises aux aléas de la spéculation.

Cependant, ce livre nous dit bien plus. Car emprunter le chemin de l’autonomie alimentaire, c’est également s’engager dans un nouveau genre de vie , une vie en phase avec la nature nourricière. Et tout ceci implique une nouvelle éthique qui fonde une approche collaborative : « prendre soin de soi, de l’autre et de la terre ». (p 62)

Ainsi ce livre : « En route pour l’autonomie alimentaire » est ambitieux, mais il est aussi réaliste. Le sous-titre nous en informe : « Guide pratique à l’usage des familles, villes et territoires » .  En effet, nous n’avançons pas dans l’inconnu. Le chemin est déjà reconnu et balisé par de nombreuses initiatives collaboratives. Et ceux qui sont déjà impliqués dans ces initiatives où la présence du vivant engendre du bonheur  peuvent accéder à une joie que les auteurs mettent en lumière : « Lorsque nous sommes connectés par le partage, cette énergie, ce carburant, cette essence qui résident en nous nous permet d’avancer, d ‘évoluer, de faire tomber nos barrières, nos zones d’ombre. La joie est une immense force qui nous conduit vers l’amour libéré de nos peurs et autres pollutions psychiques, vers l’amour semblable à celui de l’enfant…. » (p 195).

Ce livre nous permet d’entrer dans une recherche où la vie se reconstruit différemment : un volet participatif, un volet éducatif, un volet coopératif  et un volet régénératif. A chaque fois, nous découvrons de belles expériences dans une grande variété […]

Lire la suite sur Vivre et espérer

Vous pourriez aimer aussi

Quelles solutions pour la planète ?

Quelles solutions pour la planète ?

Quelle place pour l’humain au sein de la création ? Est-il un animal comme un autre, voire un vivant comme un autre, ou a-t-il une place spécifique en surplomb qui lui donnerait des droits sur la nature ?

Un contenu proposé par Proteste
Un avenir écologique pour la théologie moderne

Un avenir écologique pour la théologie moderne

Le nouveau livre de Jürgen Moltmann paru fin 2019 ouvre des pistes nouvelles. Selon lui, la voie écologique est aujourd’hui un chemin obligé.

Un contenu proposé par Vivre et espérer
L’espérance en mouvement

L’espérance en mouvement

Il s'agit d'affronter la menace environnementale et climatique pour une nouvelle civilisation écologique.

Un contenu proposé par Vivre et espérer

UN CONTENU PROPOSÉ PAR

Vivre et espérer

Le blog de Jean Hassenforder propose une approche chrétienne, au delà des dénominations, en tout et avec tous, pour reconnaître des chemins de confiance et de vie.

Derniers contenus du partenaire

Rejoignez-nous sur Instagram