Bioéthique : une loi n’arrête pas le progrès

Bioéthique : une loi n’arrête pas le progrès

Les questions de bioéthique surgissent à la fois d’une émotion devant un problème humain et des solutions que pourrait y apporter la biomédecine par ses avancées.

Un contenu proposé par Forum protestant

Publié le 12 décembre 2019

Auteur : Nadine Davous

Lire directement l’article sur Forum protestant

Comment évaluer alors le bon, voire le meilleur pour chacune et chacun mais aussi pour l’humain en général et la société dans laquelle on vit ? Et donc comment faire loi ?

Si les critères du débat éthique reposent sur des valeurs qui se voudraient universelles (les principes de bienfaisance, équité, proportionnalité, respect de la dignité et de l’autonomie), leur interprétation connait de larges variations selon la société ou l’époque. Le débat éthique évolue donc dans le temps, poussé par l’avancée technologique et l’évolution des sociétés. Une loi n’est pas éthique, mais elle peut être un moindre mal, voire être bonne ; cependant, elle peut faire surgir de nouveaux questionnements ou problèmes, c’est la raison pour laquelle la loi de bioéthique doit être réévaluée régulièrement, comme d’ailleurs toute action décidée au détour d’un débat éthique : le résultat est- il conforme à l’intention du départ ?

Le deuxième écueil de la loi est de dire le permis et l’interdit, plus que ce qu’il faut faire dans une situation donnée qui est, elle, toujours singulière. La loi reste un cadre qui délimite une certaine liberté d’agir en conscience, au terme d’une nouvelle réflexion éthique en situation. Et la loi peut, de surcroit, faire surgir de nouvelles singularités …

Je prendrai quelques exemples autour de la PMA.

Les lois Neuwirth (adoptée en 1967, autorisant la prescription de contraceptifs) et Veil (votée de haute lutte en janvier 1975, dépénalisant l’interruption de grossesse) ont réduit les décès et complications des avortements clandestins pour les femmes n’ayant pas les moyens de se rendre à l’étranger et favorisé les maternités désirées. Les critères éthiques s’adressaient prioritairement à la femme mais […]

Lire la suite sur Forum protestant

Vous pourriez aimer aussi

Tout cela est-il « très bon » ?

Tout cela est-il « très bon » ?

Le projet de loi bioéthique, prochainement examiné au Sénat, donne le sentiment qu'on avance toujours plus dans l'expérimentation scientifique sans se soucier du « principe de précaution ».

Un contenu proposé par

Les enjeux de la loi sur la bioéthique

Le projet de loi relatif à la bioéthique a été approuvé par les députés le 15 octobre en première lecture. Nadine Davous en détaille ici les différents enjeux théologiques, éthiques et sociétaux.

Un contenu proposé par Forum protestant
Connaissez-vous la position des protestants au sujet de la PMA pour toutes ?

Connaissez-vous la position des protestants au sujet de la PMA pour toutes ?

La Fédération Protestante de France et le Conseil National des Évangéliques de France ont publié chacun un texte faisant état de leurs positions sur l’assistance médicale à la procréation.

Un contenu proposé par Info Chrétienne
Que penser de la PMA pour les couples de femmes et les femmes seules ?

Que penser de la PMA pour les couples de femmes et les femmes seules ?

Entretien avec François Clavairoly, président de la Fédération protestante de France.

Un contenu proposé par

UN CONTENU PROPOSÉ PAR

Forum protestant

Forum protestant est un cercle de réflexion d’intellectuels initié par le philosophe Olivier Abel qui a pour ambition de faire entendre la voix des protestants sur les sujets qui traversent la société française. Ses thématiques de travail sont multiples : économie, médecine, éthique, écologie ou vivre ensemble. Il organise une convention annuelle à l’automne.

Derniers contenus du partenaire

Rejoignez-nous sur Instagram