Débrief

Ce qui change à cause d’Omicron, le message posthume de Desmond Tutu… Les 5 informations à retenir du week-end

Vous n'avez pas eu le temps de tout lire, on vous résume l'actualité du week-end écoulé.

Un contenu proposé par Le blog de Camille Verdi

Publié le 3 janvier 2022

Auteur : Camille Verdi

En France, le Covid-19 a été au cœur de l’actualité de ce premier week-end de l’année 2022. La forte contagion du variant Omicron est à l’origine de plusieurs changements, dont un concernant la validité du pass sanitaire. Les 1er et 2 janvier ont également été marqués par une polémique causée par l’accrochage d’un drapeau européen sous l’Arc de Triomphe, en hommage au début de la présidence française du Conseil de l’Union européenne. En Afrique du Sud, les funérailles de l’archevêque Desmond Tutu ont été l’occasion pour le héros de la lutte contre l’apartheid de délivrer un message posthume, pendant que le pape François a fustigé les violences faites aux femmes.

De nouvelles mesures pour freiner Omicron

En s’appuyant sur les recommandations du Haut Conseil de la santé publique, le gouvernement a décidé de mettre en place un nouveau protocole pour faire face à l’explosion du nombre de cas dus au variant Omicron. Il a été dévoilé par Olivier Véran, le ministre de la Santé, dans le JDD. Dès lundi 3 janvier, “les personnes positives dont le schéma vaccinal est complet devront s’isoler pendant sept jours”, a-t-il indiqué. L’isolement pourra être levé dès cinq jours en cas de test antigénique ou PCR négatif. Les personnes non vaccinées devront, quant à elles, s’isoler dix jours ou sept, s’il y a un test négatif. Les cas contacts, eux, devront s’isoler sept jours, s’ils ne sont pas vaccinés ou s’ils n’ont pas fait leur rappel dans les temps. Ceux dont le schéma vaccinal est complet n’auront pas besoin de s’isoler “à condition de faire des tests réguliers”.

Le ministre de l’Éducation nationale, Jean-Michel Blanquer, a fait le point avec Le Parisien sur le nouveau dispositif sanitaire prévu à la rentrée. Afin d’éviter les fermetures de classes, le gouvernement a notamment décidé de multiplier les tests. Dans ce but, les familles recevront deux autotests gratuits, pour que les élèves se testent à la maison à J + 2 et à J + 4 après l’apparition d’un cas dans une classe.

Par ailleurs, les enfants de plus de six ans devront désormais porter un masque dans de nombreux lieux publics, comme les enceintes sportives, les bibliothèques, les marchés couverts, les lieux de culte et l’extérieur, rapporte BFM TV, s’appuyant sur un arrêté. Une autre mesure permet aux assistantes maternelles exerçant à leur domicile ou en maison d’assistants maternels d’“accueillir jusqu’à six enfants simultanément”, selon un décret paru samedi au Journal officiel repéré par Le Parisien.

La validité du pass sanitaire change

Le délai pour conserver le pass sanitaire, va être réduit. Alors que l’Assemblée nationale examine dès le lundi 3 janvier le pass vaccinal, la validité du pass s’apprête à évoluer, a expliqué Olivier Véran au JDD. Jusqu’au 15 janvier, deux doses de vaccin contre le Covid-19 restent valables, sauf pour les plus de 65 ans, qui doivent avoir reçu leur rappel depuis le 15 décembre. Après la mi-janvier, la règle des sept mois entre la deuxième et la troisième dose vaudra encore pour les plus de 18 ans. Mais, dès le 15 février, le rappel devra avoir lieu dans les quatre mois qui suivent la deuxième dose “pour avoir un schéma vaccinal complet”, précise le ministre de la Santé. Une contamination lors de ce parcours vaccinal compte toujours comme une injection, précise-t-il.

Une polémique à cause d’un drapeau 

Depuis le samedi 1er janvier, la France préside le Conseil de l’Union européenne pour six mois. Pour marquer la prise de la présidence tournante, un drapeau européen a été installé le 31 décembre sous l’Arc de Triomphe. Un choix qui a provoqué l’ire d’une partie de la classe politique, au point que le drapeau a été retiré dans la nuit de samedi à dimanche. Une reculade pour certains, aussitôt démentie par l’Élysée, explique BFM TV.

Le message posthume de Desmond Tutu

L’Afrique du Sud a rendu un dernier hommage tout en sobriété à l’archevêque Desmond Tutu, samedi 1er janvier. Le héros de l’apartheïd avait demandé à ce qu’un passage de l’ Évangile selon Saint-Jean soit lui. “Aimez-vous les uns les autres comme je vous ai aimés”, dit l’extrait choisi par le prix Nobel de la paix 1984, relate TV5 Monde. Connu pour ses nombreux combats, le militant du pacifisme a toujours été aux côtés des opprimés.

L’appel du pape contre la violence envers les femmes

Lors de la messe du 1er janvier, le pape François a dénoncé les violences faites aux femmes. “Que de violence il y a à l’égard des femmes ! Assez !”, a déclaré le souverain pontife. Pour celui-ci, elle équivaut à “outrager Dieu”. “L’Église est mère, l’Église est femme”, a-t-il souligné, rapporte BFM TV. “Et pendant que les mères donnent la vie et que les femmes gardent le monde, faisons tous en sorte de promouvoir les mères et de protéger les femmes.” Plus tard, lors de son message à l’issue de la première prière de l’Angélus de 2022, le pape François a élargi son discours en mettant l’accent sur la nécessité de stopper la violence dans le monde, à l’occasion de la 55e journée mondiale de prière pour la paix.

Dans la même rubrique...

Une étude sur les familles évangéliques

La Fédération nationale des associations familiales protestantes a mené une étude sociologique sur la vie des familles protestantes évangéliques françaises. Les résultats ont été présentés le 27 novembre.

Un contenu proposé par Évangeliques.info

« Fin de vie en République. Avant d’éteindre la lumière » : un essai contre l’euthanasie

Dans son nouvel ouvrage, l’avocat et essayiste Erwan Le Morhedec estime que l’euthanasie porterait atteinte à notre pacte social.

Un contenu proposé par Le blog de Camille Verdi

Le procès des attentats du 13-Novembre reprendra le 6 janvier, si la santé de Salah Abdeslam le permet

Salah Abdeslam a été testé positif à la Covid-19 la semaine dernière. Le procès des attentats devrait reprendre jeudi 6 janvier, s’il présente un test négatif.

Un contenu proposé par Le blog de Camille Verdi

Covid-19 : ouverture de la vaccination aux enfants risquant de développer une forme grave

Les enfants âgés de 5 à 11 ans vulnérables ont la possibilité de se faire vacciner contre la Covid-19, à compter du mercredi 15 décembre. Un élargissement à tous les enfants pourrait suivre.

Un contenu proposé par Le blog de Camille Verdi