Ces formations à l’islam qui questionnent la laïcité

L’intégration institutionnelle des musulmans de Suisse continue de faire débat. Est-ce le rôle de l’Etat de former les responsables religieux ?

Un contenu proposé par Réformés

Publié le 10 avril 2018

Auteur : Albertine Bourget

Lire directement l’article sur Réformés

Dix imams suivent actuellement le semestre consacré «aux principes fondamentaux permettant de comprendre la société civile suisse», cofinancée par l’Etat et l’Université de Genève, et lancée à la rentrée 2017 par la Faculté de théologie. Le député Pierre Gauthier, président du Parti radical de gauche (Liste pour Genève), qui s’était insurgé contre le projet, persiste et signe: «Cette formation contrevient au principe de laïcité. Et puis, pourquoi pour les imams et pas d’autres confessions? Que je sache, on ne demande pas aux hindous ou aux intégristes d’Ecône de suivre une formation sur les préceptes de la démocratie helvétique. C’est donc que l’islam poserait des problèmes particuliers?»

La laïcité en question

Pour le député, la démarche «sert juste à se donner bonne conscience pour ne pas régler un problème de sécurité publique». A savoir, «la mainmise des organisations salafistes sur les mosquées de Suisse», dit-il en évoquant l’enquête récente de Saïda Keller-Messahli, “Islamistische Drehscheibe Schweiz. Ein Blick hinter die Kulissen der Moscheen” (NZZ Libro, 2017).

La Zurichoise, présidente du Forum pour un islam progressiste, dénonce l’influence de courants extrêmes sur de nombreuses mosquées du pays. Un argument que réfute François Dermange, professeur d’éthique chargé de la formation. «Ce cours vise à faciliter l’intégration des imams et de leurs fidèles pour qu’ils comprennent justement que ce qui fait la cohésion de la Suisse, c’est l’attachement à ses institutions. L’islam est beaucoup plus dangereux s’il reste inculte. A chaque fois que la religion a été dangereuse, l’Etat s’en est mêlé, comme au sortir des guerres de Religions. Et oui, insiste le professeur Dermange, l’islam peut être dangereux pour ceux qui le pratiquent comme pour nous, s’il se vit en marge de la société.» […]

Lire la suite sur Réformés

Sur le même thème

La parole aux musulmans

Les imams doivent-ils être formés pour mieux s’adapter aux attentes des musulmans de Suisse ? Nous sommes allés interroger les principaux intéressés.

Un contenu proposé par Réformés

Islam en Suisse, le pari de l’intégration

La formation des imams favorise l'intégration d'une population musulmane dans le cadre d'une laïcité ouverte. Explications d'Elise Perrier, rédactrice en chef du journal Réformés.

Un contenu proposé par Réformés

Une formation pour les imams à l’Université de Genève

L’Université de Genève propose pour la rentrée de septembre une formation continue destinée aux imams.

Un contenu proposé par Protestinfo

UN CONTENU PROPOSÉ PAR

Réformés

Réformés est le mensuel des protestants réformés de Suisse romande. Il est financé par les Églises réformées suisses des cantons de Vaud, Neuchâtel, Genève, Berne francophone et Jura.

Derniers contenus du partenaire