Colporter des «fake news» pour discréditer Hitler

Colporter des « fake news » pour discréditer Hitler

Pendant la Seconde Guerre mondiale, de fausses informations au sujet d’Hitler ont circulé dans les médias américains.

Un contenu proposé par Réformés

Publié le 29 octobre 2018

Lire directement l’article sur Réformés

Lorsque l’Agence télégraphique juive (Jewish Telegraph Agency, JTA) lance l’Agence de presse étrangère (Overseas News Agency, ONA) en 1940, celle-ci promet de rapporter les faits et de «ne se livrer à aucune propagande, de ne prêcher ni théories ni philosophies.»

Or, selon un ouvrage récent, avant même de fêter sa première année d’existence, l’ONA s’était déjà associée à l’agence de renseignement étranger britannique pour diffuser de fausses informations qui serviraient à discréditer Hitler et obtenir l’aide des États-Unis dans la guerre en Europe. L’agence de presse aurait également tenté, en vain, de travailler avec le FBI et aurait collaboré avec l’ancêtre de l’agence d’espionnage russe, le KGB.

Dès le début, l’ONA a fait de l’attaque contre l’Allemagne nazie une priorité, au détriment de la recherche de la vérité, s’alignant ainsi sur les intérêts de la Coordination de sécurité britannique (British Security Coordination, BSC), la branche new-yorkaise de MI6 et équivalent britannique de la CIA, déclare Steven Usdin, auteur de […]

Lire la suite sur Réformés

Sur le même thème

Olivier Abel interroge les fake news

Olivier Abel interroge les fake news

Comment comprendre ce phénomène, ces rumeurs qui intoxiquent la société ?

Un contenu proposé par Radio Alliance +

Fake news, nouveauté ou vieille histoire ?

Avec l'arrivée des fake news, la vérité est-elle « morte » en 2016 ? Dans Midi Magazine, Philippe Arondel reçoit François-Bernard Huyghe, docteur d’État en sciences politiques, pour son livre « Fake News, la grande peur ».

Un contenu proposé par Fréquence Protestante
Le christianisme lui aussi victime de "fake news"

Le christianisme lui aussi victime de “fake news”

Pour l'auteur allemand Manfred Lütz, le christianisme est « la religion la plus méconnue du monde occidental ». Une quantité d’informations « grossièrement fausses » circulent à son sujet dans la conscience collective.

Un contenu proposé par Protestinter

UN CONTENU PROPOSÉ PAR

Réformés

Réformés est le mensuel des protestants réformés de Suisse romande. Il est financé par les Églises réformées suisses des cantons de Vaud, Neuchâtel, Genève, Berne francophone et Jura.

Derniers contenus du partenaire