Des droits, mais quels droits ?

Des droits, mais quels droits ?

Découvrez l'édito du numéro de juin de Proteste dont le dossier de Une est : "Des droits de l'homme aux droits de la personne."

Un contenu proposé par Proteste

Publié le 5 juin 2019

Auteur : Jean Fontanieu

Le grand mot d’ordre : « Respectez nos droits ! » Encore une fois, la confusion sémantique règne : de quels droits s’agit-il ? Sont-ils universels (c’est-à-dire acceptés par tout le monde) ? Sont-ils catégoriels (et donc s’opposent à certains) ? Sont-ils permanents, ou évolutifs, voire limités dans le temps ? Quand, en plus, tout un chacun s’arroge le droit de dire le droit, c’en est fini d’une compréhension commune…

Si l’on essaye de trier un tant soit peu les questions, il apparaît comme essentiel de considérer les droits de l’Homme, ceux que la communauté internationale a signés et ratifiés ; ils représentent la quintessence des valeurs humaines qui ont pu progresser depuis des siècles  ; quand bien même certains États ou groupes de pression voudraient les amender, il est urgent et fondamental de lutter pour qu’ils soient respectés, et défendus. Ils doivent irriguer les autres définitions des pratiques et libertés spécifiques, et rester comme phares des mises en œuvre des droits politiques, économiques ou sociaux. Par définition, les droits de l’Homme ne s’opposent pas, mais contribuent à une considération philosophique de l’humanité, dans sa globalité et son unité. Les droits de la personne, quant à eux, sont au cœur du débat : revendiqués par différents groupes, d’intérêts et de tendances divers, ils doivent faire l’objet d’un consensus social et politique pour être appliqués et développés, ce qui ne va pas de soi ! La personne âgée peut prétendre à des droits qui ne sont pas les mêmes que ceux du petit enfant ; même question pour les migrants, les personnes sous tutelle, les détenus, etc., même si on retrouve évidemment partout les fondements que devrait instaurer le respect des droits de l’Homme.

Les difficiles articulations et compréhensions de ces niveaux ont conduit la rédaction de Proteste à instruire le dossier de ce numéro : il ne traite pas de l’aspect juridique qui doit conduire tous ces droits, mais il cherche à comprendre par quel biais nous emparer de ces concepts. Droit, justice : ces mots doivent, quoi qu’il en soit, rester attachés, car c’est bien le second que nous cherchons tous, finalement, à servir.

Sur le même thème

L'Europe, une perspective essentielle

L’Europe, une perspective essentielle

Découvrez l'édito du numéro de mars de Proteste dont le dossier de Une est : "Les solidarités en Europe".

Un contenu proposé par Proteste
Entre violence et fraternité

Entre violence et fraternité

Découvrez l'édito du numéro de mars 2018 de Proteste, la revue trimestrielle de la Fédération de l'Entraide protestante.

Un contenu proposé par Proteste
Autonomie et vulnérabilité

Autonomie et vulnérabilité

Découvrez l'édito du numéro de décembre 2017 de Proteste, la revue trimestrielle de la Fédération de l'Entraide protestante.

Un contenu proposé par Proteste

UN CONTENU PROPOSÉ PAR

Proteste

Proteste est la revue d’information et de réflexion de la Fédération de l’Entraide Protestante. Elle propose de nourrir en permanence les ressorts de l’action : savoir, réfléchir et affirmer !

Derniers contenus du partenaire

7e convention du Forum protestant