"Dynamiser des communes grâce à l’arrivée de mineurs non accompagnés"

« Dynamiser des communes grâce à l’arrivée de mineurs non accompagnés »

Jean-Luc Chenut, président du conseil départemental d’Ille-et-Vilaine, évoque l'accompagnement proposé aux mineurs non accompagnés (MNA) dans ce département de Bretagne.

Un contenu proposé par Armée du Salut

Publié le 1 juillet 2019

Lire directement l’article sur Armée du Salut

Le Conseil Départemental est en charge de la protection des mineurs. Les mineurs non accompagnés que vous accueillez sont donc sous votre tutelle ?

En effet, les 629 mineurs non accompagnés (MNA) de notre département font l’objet de la même attention que les autres jeunes pris en charge par l’aide sociale à l’enfance, soit environ 6000 au total. Le critère commun est celui de la minorité, mais les choix politiques diffèrent selon les départements. En Ille-et-Vilaine, nous avons décidé d’exercer notre compétence en matière d’évaluation et d’intégration dans une logique de mise à l’abri rapide, avec des dispositifs d’accompagnement humains. La première priorité a été de trouver des bâtiments disponibles pour accueillir ces jeunes dans des conditions de vie acceptables, l’idéal étant des structures de 50 personnes au maximum. Pour les 24 mineurs non accompagnés dont s’occupe l’Armée du Salut à Sens-de-Bretagne, nous avons donné une priorité à l’affectation d’un hébergement au profit de l’accueil de ces jeunes, plutôt que d’envisager une opération immobilière.

Pourquoi implanter des lieux d’accueil en ville mais aussi à la campagne ?

Notre vision républicaine de cette question est de privilégier les centres ouverts, en lien avec la vie ordinaire des villes et des campagnes : ces jeunes ne sont pas des délinquants, mais de jeunes adultes en devenir qui ont besoin de se reconstruire avec les autres, en se sentant accueillis et encouragés dans leurs projets scolaires et professionnels. Les villes sont saturées sur le plan immobilier, et il est difficile de […]

Lire la suite sur Armée du Salut

Sur le même thème

Réfugié, Dominique fait chanter les ciseaux à l’Armée du salut

Réfugié, Dominique fait chanter les ciseaux à l’Armée du salut

Alors qu’il menait une vie paisible, entre sa maison et son salon de coiffure, Dominique a dû fuir son pays à la suite de menaces de mort.

Un contenu proposé par Armée du Salut
Nice, une paroisse au service des plus démunis

Nice, une paroisse au service des plus démunis

Reportage avec le capitaine Rodrigue Mounguengui, à la tête du Poste de Nice, qui propose notamment des distributions alimentaires, du soutien scolaire et des vêtements.

Un contenu proposé par Armée du Salut
Absence de propositions d’hébergement dignes pour les migrants

Absence de propositions d’hébergement dignes pour les migrants

A la sortie de l’hiver, les campements indignes se reconstituent et les situations sociales et sanitaires des personnes se dégradent.

Un contenu proposé par Armée du Salut

UN CONTENU PROPOSÉ PAR

Armée du Salut

Fondée en 1878 par le pasteur anglais William Booth, l’Armée du Salut est aujourd’hui une structure internationale implantée dans plus de 120 pays et qui rassemble 2,5 millions de salutistes à travers le monde. De la banque alimentaire aux centres d’Accueil d’urgence, l’Armée du Salut contribue depuis plus d’un siècle à faire progresser la dignité de l’Homme.

Derniers contenus du partenaire