système éducatif

École numérique : la difficile équation

Le confinement imposé par le coronavirus a changé la donne scolaire avec les cours à distance.. Mais l'école numérique a mis sur la touche certains élèves.

Un contenu proposé par Proteste

Publié le 6 janvier 2021

Ces exclus de l’informatique n’étaient pas seulement issus de milieux familiaux défavorisés ne disposant parfois – au mieux – que d’un smartphone. Léa, bonne élève, n’avait pas d’ordinateur pour travailler chez son père parce qu’il ne possédait pas encore de box. Les parents de Naïm, Arthur et Laïna, en télétravail, ne pouvaient libérer leurs ordinateurs pour les mettre à disposition de leurs enfants. Bien sûr, les établissements scolaires dupliquaient sur papier le travail à faire. Certes, ces élèves venaient le chercher chaque jour. Mais le papier ne pouvant pas remplacer les ressources en ligne, ils étaient indiscutablement pénalisés.

La frénésie du numérique n’a duré que le temps du confinement. Les enseignants ont constaté que les élèves, notamment les plus jeunes, ne sont pas assez formés à ces outils. Ils ne savent pas ce qu’est une application, ils ignorent comment nommer, classer et enregistrer leurs documents, où « rendre » leur travail au professeur… Si leurs élèves étaient mieux formés, les enseignants pourraient élargir leur champ d’activité. Or cette formation ne repose actuellement que sur les professeurs de technologie, ce qui est insuffisant.

Les enseignants manquent aussi de formation car les applications pédagogiques changent très vite ou peuvent être soudainement interdites à l’utilisation sans qu’ils en soient informés. Il n’y a rien dans les outils utilisés par l’école numérique qui soit abêtissant pour les élèves. Et on ne peut pas priver la majorité des apprenants d’une culture numérique infiniment riche parce que l’on risque de perdre un petit pourcentage d’entre eux. Le numérique ouvre la classe à de nouvelles pratiques pédagogiques dont l’école ne peut ni ne doit se priver.

Stéphane Lombardo, enseignant du second degré et fervent utilisateur du « eTwinning », propos recueillis par Édith Tartar Goddet, présidente de l’ap2e (Association protestante pour l’éducation et l’enseignement)

Dans la même rubrique...

L’Église remise en question par la culture ?

Mais est-ce que la culture non-chrétienne dans laquelle nous vivons a quelque chose à apprendre à l’Église ? Ou au contraire, devrions-nous en protéger ?

Un contenu proposé par Point-Théo

GAFAM : peut-on parler de censure ?

Les GAFAM représentent-ils les prémices d’un gouvernement mondial ?

Un contenu proposé par Radio Arc-en-Ciel

La Covid révélatrice de nos fragilités collectives

Sylvain Cuzent, vice-président de la Mission populaire, s’inquiète de l’accentuation des problèmes, notamment de logement, avec la crise sanitaire.

Un contenu proposé par Blog pop

Nos aînés, qu’ont-ils à nous apprendre ?

Les personnes plus âgées que soi représentent souvent une source d’inspiration spirituelle. Jean-Daniel, Alexandre, Melody, Harry et Ameline en témoignent.

Un contenu proposé par Christianisme Aujourd’hui

UN CONTENU PROPOSÉ PAR