LA "BOUSSOLE" DE LA FEP

Encore un remplaçant ?

La pandémie nous a conduits à modifier profondément nos habitudes de travail. Mais c’est surtout notre rapport aux autres et la notion d’équipe qui ont été fortement remis en cause. Aujourd’hui, certaines organisations peinent à recruter, des postes sont vacants, les forces s’épuisent…

Un contenu proposé par Fédération de l'Entraide Protestante

Publié le 1 octobre 2021

À partir d’une question d’actualité, la « boussole de la FEP » propose des pistes de réflexion pour nourrir le sens de nos actions et tenter d’éclairer le sens des événements que nous traversons.

La parole

Après 40 ans à la tête du peuple hébreu, Moïse désigne Josué pour le remplacer. Puis Moïse meurt. Le début du livre biblique qui porte son nom raconte les encouragements que Dieu donne à Josué.
« Oui, sois fort et très courageux ; veille à agir selon toute la Loi que t’a prescrite Moïse, mon serviteur. Ne t’en écarte ni à droite ni à gauche afin de réussir partout où tu iras. »

La Bible, livre de Josué, chapitre 1 verset 7

Chemin de réflexion

Recevoir sa légitimité

Prendre la suite de quelqu’un, voir arriver un remplaçant, voilà qui demande de s’adapter, de faire confiance à ce qui a été fait jusqu’à présent, de faire confiance aussi à la personne qui arrive ou à l’équipe qui accueille. Pour Josué, c’est prendre la suite de Moïse. Ce n’est pas une mince affaire : prendre la suite en tant que guide d’un peuple vers un pays inconnu ! Alors Josué s’entend dire : « Sois fort et très courageux.» Se sentir fort, compétent, à sa place, légitime. Ne pas craindre les a priori, la nouveauté des situations, l’ampleur de la tâche. Force et courage constituent des gages de réussite, dit le texte biblique. La confiance en soi et en l’autre assurent ce courage et cette force.
L’autre, que je suis ou que j’accueille, est un soutien, un relais au sein de l’équipe. Chacun doit consentir à un lâcher-prise pour que le relais trouve sa vraie place, joue pleinement son rôle dans le cadre qui lui est donné. Adaptons-nous chacun pour réussir ensemble la mission qui est la nôtre. Confiance !

Bertrand Marchand, pasteur. Église Protestante Unie de France

 

Une vision commune

Il est inévitable au sein des organisations que les acteurs aient besoin d’être un jour remplacés, soit à titre temporaire, soit définitivement et cela devrait se faire naturellement et sans heurt. En fait il arrive souvent que le remplaçant ait du mal à prendre le relais, qu’il se sente de trop, ou au contraire qu’il arrive comme Zorro en sauveur, ce qui insupporte les autres et provoque des tensions.
À la fin des 40 ans d’errance du peuple au désert, Moïse a été remplacé par Josué et tout s’est bien passé. Pourquoi ? Ils partageaient la même vocation, la même mission que Dieu leur avait confiée qui consistait à emmener le peuple en terre promise. En outre Moïse et Josué reconnaissaient pleinement l’autorité de leur Dieu.
Il me semble que de nombreux frustrations ou conflits pourraient être évités si les salariés, titulaires ou remplaçants, partageaient la même compréhension de leur mission et de la raison d’être de l’organisation où ils travaillent. Et c’est au responsable de cette organisation de veiller à cette vision commune.

Christian Tanon, pasteur. Église Protestante Unie de France

 

Tous les remplaçants ne s’appellent pas « Josué »

Nos structures ne sont pas des équipes sportives avec des joueurs impatients d’entrer en action. Heureusement avec en poche « les protocoles » et listes de tâches référencées, le ou la remplant(e) pourra aussi le plus souvent compter sur la bienveillance et l’entre-aide de l’équipe pour que les personnes en attente de soins, ou d’attention personnelle soient accompagnés dignement.
Et pour remplacer les présidents, directeurs et autres responsables ? « RECHERCHE JOSUE ; personne affirmée, il ou elle saura se montrer humble, courageux, persévérant dans l’action et attentionné dans l’observance des lois pour conduire les projets ».
Difficile pour Josué et sa famille de franchir le pas pour marcher vers l’inconnu. Pas aisé, ni confortable d’être le Josué de Jéricho, d’Aï, du mont Garizim, etc. Rôle ingrat du Josué « sauveur » un jour, assailli de critiques dès le lendemain, mais tenant bon. Courage, d’autres Josué seront prêts à entreprendre au temps opportun.

J.Yves Tricoire, Directeur Centre d’Accueil les Térébinthes

 

Des mots pour prier

Dieu, que nous soyons titulaire ou remplaçant, aide-nous à semer nos sourires, ils illumineront des visages.
Encourage-nous à semer notre douceur, elle apaisera ceux que nous rencontrerons. Invite-nous à semer notre tendresse, elle guérira les blessures.
Oui, puissions-nous ensemble semer des signes d’amour qui seront bonheur pour ceux qui les accueilleront, des paroles de paix qui éloigneront les nuages de la vie, et notre prière afin qu’elle porte le monde.

Dans la même rubrique...

Consultations chez le psychologue remboursées par la Sécu dès mardi

Le remboursement par la Sécurité sociale de huit séances chez le psychologue pour tous les Français, annoncé en septembre par Emmanuel Macron, entre en vigueur le 5 avril.

Un contenu proposé par Réforme

L’Armée du Salut mobilisée au centre d’accueil pour réfugiés ukrainiens de la Porte de Versailles

Depuis le 24 février, date du début de la guerre en Ukraine, plus de 26 000 personnes fuyant l’Ukraine sont arrivées en France.

Un contenu proposé par Armée du Salut

L’accueil inconditionnel, un long chemin parsemé d’obstacles

Joan Charras Sancho est l’une des premières voix entendues en France sur les communautés dites inclusives. Elle synthétise ici quelques points d’attention sur l’accueil des personnes LGBTQIA+ dans les Églises.

Un contenu proposé par Réveil

Environnement : les gourdes sont-elles si écolos ?

Depuis quelque temps, la gourde est devenue un objet incontournable mais cette alternative à la bouteille en plastique pourrait ne pas être si écolo que cela.

Un contenu proposé par Le blog de Camille Verdi

UN CONTENU PROPOSÉ PAR

Fédération de l’Entraide Protestante

La Fédération de l’Entraide Protestante (FEP) rassemble 360 associations et fondations œuvrant dans le champ social, médico- social et sanitaire. Reconnue d’utilité publique depuis 1990, la FEP se fixe comme objectif de lutter contre toutes les atteintes à la dignité humaine, pour une société plus juste et plus solidaire. Elle édite la revue Proteste.

Derniers contenus du partenaire

bannière podcast