Episol comme épicerie solidaire à Grenoble !

Episol, la nouvelle épicerie solidaire de Grenoble !

C’est à Grenoble que quelques membres du groupe « aide alimentaire » de la FEP ont posé leur cabas le temps d’un journée.

Un contenu proposé par Proteste

Publié le 15 mars 2018

Dans un environnement composé d’une grande mixité sociale et facilement accessible, EPISOL a remplacé la supérette « Proxi », qui était certes « proche » géographiquement des habitants du quartier mais plus éloignée de la dimension sociale que revendique cette nouvelle structure.

Dès la porte d’entrée, une solidarité et des objectifs affirmés : tarification solidaire, création d’emplois d’insertion, lieu de vie pour un « vivre ensemble », valorisation des circuits courts. EPISOL, créatrice de lien social, est donc une épicerie sociale et solidaire née d’un projet associatif, témoignage vivant d’un projet participatif. À l’origine, le CCAS de la ville de Grenoble, le Diaconat Protestant , le Secours catholique et La Remise, chantier d’insertion, souhaitent, ensemble, apporter une réponse à la précarité alimentaire tout en favorisant l’insertion sociale et le partage dans une dynamique d’économie locale sociale et solidaire, l’affaire de chacun d’entre nous.

Moins 900 euros de quotient familial

Une adhésion d’un montant de 5 euros permet aux personnes disposant de moins 900 euros de quotient familial de bénéficier de différents tarifs. Ainsi, seule la carte alors délivrée, présentée à la caisse détient les secrets devotre porte-monnaie et de votre situation sociale. Bon nombre de produits ont trois prix mentionnés sur leur étiquette. Les clients dont le quotient est supérieur à 900 euros payent le prix normal. Ils participent à la solidarité, et les marges ainsi réalisées sur ces ventes aident au fonctionnement d’EPISOL.

L’autre partie du financement s’effectue par des dons et des subventions. Une équipe de salariés (dont quatre emplois d’insertion proposés par La Remise), de volontaires en service civique, de bénévoles, qui font les ramasses auprès des supermarchés, trient les marchandises, approvisionnent et rangent les rayons de l’épicerie, servent les clients à l’étal des légumes, animent des ateliers…

Le souci de favoriser les filières courtes, les producteurs locaux  ; proposer des produits issus du commerce équitable, des produits bio  ; se retrouver au sein d’ateliers créatifs et ouverts sur l’extérieur…  tout concourt à générer du lien social dans un souci de partage et d’économie solidaire ! Amis grenoblois et gens de passage, n’attendez plus pour découvrir, si ce n’est déjà fait, cette charmante épicerie, si bien présentée où chacun fait ses courses comme tout le monde, pouvant choisir ses achats, comme tout le monde, et prendre le temps de discuter… comme tout le monde devrait le faire ! Franchir la porte de cette épicerie est déjà un acte solidaire !

Sur le même thème

Lutte anti-gaspillage et convivialité : rendez-vous à Hang’art

Rendez-vous à Hang’art

Début mars, était inauguré à Agen, en Lot-et-Garonne, un café-restaurant solidaire nommé le Hang’art. Tour du propriétaire.

Un contenu proposé par Ensemble – Sud-Ouest
Cap de ne pas aller au supermarché pendant un mois ?

Cap de ne plus aller au supermarché ?

Au mois de février 2018, Adèle et Priscilia se sont lancées un défi : ne pas mettre les pieds pendant un mois dans une grande surface. Elles racontent.

Un contenu proposé par

UN CONTENU PROPOSÉ PAR

Proteste

Proteste est la revue d’information et de réflexion de la Fédération de l’Entraide Protestante. Elle propose de nourrir en permanence les ressorts de l’action : savoir, réfléchir et affirmer !

Derniers contenus du partenaire