Economie

Et si l’on essayait, sérieusement, de s’en sortir

Si nous voulons sortir de cette crise sanitaire à fortes conséquences économiques, nous devrions "tenter chacun dans notre coin de faire redémarrer le système".

Un contenu proposé par Forum protestant

Publié le 19 mai 2020

Auteur : Yves Buchsenschutz

Lire directement l’article sur Forum protestant

On peut aborder les pandémies de deux manières différentes : soit on privilégie la continuation de l’activité économique en acceptant une morbidité augmentée comme dommage collatéral, soit on tente de gérer d’abord la crise sanitaire aux dépens de l’économie. La mort par la pandémie, ou la mort par l’asphyxie économique sont les Charybde et Scylla du coronavirus.

C’est probablement le risque évident de la saturation des hôpitaux qui, dans un premier temps, a orienté la plupart des pays vers une voie intermédiaire : freiner l’expansion incontrôlée de la pandémie par le remède historique du confinement, d’autant plus que nous manquions dramatiquement des remèdes supposés nécessaires – masques, lits, respirateurs, tests, etc. – par ailleurs souvent mal identifiés ou spécifiés.
Cela a en général permis de limiter les décès dans un cadre que nous avons considéré comme inévitable à défaut d’être acceptable sauf peut-être dans les Ehpad. Le problème économique créé par cette politique est très rapidement apparu par le biais du financement nécessaire. Qu’à cela ne tienne : le problème était remis à plus tard grâce au déficit, aux prêts et emprunts. On ne voulait pas répéter les errements de la crise de 2008-2009.

Un problème sanitaire compliqué d’une forte composante économique

Il apparaît à ce jour que ce n’est pas tout à fait aussi simple. On connaît mieux la maladie bien entendu mais on la connaît encore très mal : on a pu la freiner par le confinement, mais on ne sait pas comment en sortir, en particulier sans disposer d’un vaccin encore totalement hypothétique. Tous les jours on nous informe que la maladie ne pourra disparaitre naturellement que si 70 % de la population a développé des anticorps alors que ce n’est encore le cas que de 5 à 10 % d’entre nous ! Comment faire ce saut sans vaccin et sans déclencher de nouvelles vagues de contamination ?

Par ailleurs, mettre des financements à disposition des entreprises est une chose, les faire redémarrer une autre. Prenons quelques exemples :

La restauration annonce crûment que 40 % des établissements ne se relèveront pas de cette crise dont on ne sait d’ailleurs pas encore aujourd’hui à quelle date elle va se  […]

Lire la suite sur Forum protestant

Vous pourriez aimer aussi

Prisons : « Il faut espérer qu’après ça, les choses bougeront »

Aumônier national protestant des prisons, Brice Deymié espère faire comprendre en haut lieu que « l’enfermement doit être l’exception et non pas l’unique référence en matière pénale ».

Un contenu proposé par Forum protestant

Masques : qui protégeons-nous ?

Nadine Davous s’interroge sur ce que nous voulons « dissimuler de nous-mêmes derrière le masque, médical ou artisanal ».

Un contenu proposé par Forum protestant

Notre devise à la loupe du questionnement éthique

Comment notre état de droit s’accommode-t-il des grands principes éthiques qui fondent les valeurs collectives du soin ?

Un contenu proposé par Forum protestant

UN CONTENU PROPOSÉ PAR

Forum protestant

Forum protestant est un cercle de réflexion d’intellectuels initié par le philosophe Olivier Abel qui a pour ambition de faire entendre la voix des protestants sur les sujets qui traversent la société française. Ses thématiques de travail sont multiples : économie, médecine, éthique, écologie ou vivre ensemble. Il organise une convention annuelle à l’automne.

Derniers contenus du partenaire

Rejoignez-nous sur Instagram