Réflexion

Le sens du travail selon Calvin (3)

Si bien des aspects du travail peuvent nous aider à reconsidérer le travail au 21e siècle, on ne peut occulter certaines difficultés de la lecture calvinienne.

Un contenu proposé par Forum protestant

Publié le 12 juillet 2021

Lire directement l’article sur Forum protestant

Si Calvin «rappelle que le travail n’est pas d’abord un paramètre économique auquel il faut se soumettre» mais avant tout «un lieu du déploiement de ses capacités et de ses moyens» permettant d’«entrer en relation» et expérimenter «l’interdépendance entre les humains», il ne faut pas oublier que son concept de lieutenance de l’homme sur la Terre a pu être accusé d’avoir fini par entrainer une «valorisation excessive du profit». Mais ce serait mal le comprendre, lui qui écrivait que «l’homme était riche avant que de naître» et qui défendait que «l’économie n’est pas une lutte contre le manque, mais un partage de l’abondance».

Troisième et dernier volet de l’article ‘Une relecture du travail selon Jean Calvin’ paru dans le dossier ‘Le travail, entre contrainte économique et vocation’ du numéro 2021/1-2 de Foi&Vie.

Quel bilan tirer de cette lecture du travail? Dans cette troisième partie, nous abordons deux volets quant à l’actualité de cette interprétation du travail. Car si bien des aspects du travail peuvent nous aider à reconsidérer le travail au 21e siècle, on ne peut occulter certaines difficultés de la lecture calvinienne.

1. La richesse du concept de travail selon Calvin

Nous assistons à une forte remise en cause du travail comme valeur depuis bientôt un demi-siècle. Le travail est devenu une norme de nos sociétés modernes, mais il est instrumentalisé de diverses manières selon des logiques productivistes ou financières qui rendent critique la tension entre le désir d’épanouissement personnel et la réalité du rapport social. Le travail est vécu comme une activité à circonscrire parce qu’elle est susceptible de mettre en danger l‘individu. Aujourd’hui, certains espoirs renaissent de se débarrasser de la nécessité de travailler dans un avenir atteignable, grâce au développement de l’intelligence artificielle et du revenu universel pour retrouver enfin une société de loisir ou de libre activité.

L’approche de Calvin est bien différente puisqu’elle envisage le travail de façon plus large comme une activité créatrice – ou continuatrice d’une création. Il […]

Lire la suite sur Forum protestant

Vous pourriez aimer aussi

Le sens du travail selon Calvin (2)

Pour Calvin, le sens, c’est à dire "la fin et l’usage" du travail est "qu’il y ait une communication mutuelle entre les hommes".

Un contenu proposé par Forum protestant

Le sens du travail selon Calvin (1)

Selon Caroline Bauer, docteure en théologie protestante, une relecture des écrits du théologien peut être utile pour ouvrir à une nouvelle intelligence du travail.

Un contenu proposé par Forum protestant

Le travail tout au long de la vie

Si l’emploi prend une place éminente dans une réflexion sur le travail, l’activité humaine ne se limite pas à cette modalité ni à la période dite active.

Un contenu proposé par Forum protestant

UN CONTENU PROPOSÉ PAR

Forum protestant

Forum protestant est un cercle de réflexion d’intellectuels initié par le philosophe Olivier Abel qui a pour ambition de faire entendre la voix des protestants sur les sujets qui traversent la société française. Ses thématiques de travail sont multiples : économie, médecine, éthique, écologie ou vivre ensemble. Il organise une convention annuelle à l’automne.

Derniers contenus du partenaire