Législatives 2022 : qu’est-ce que la NUPES ?

Sous le nom de “Nouvelle Union populaire écologique et sociale”, différents partis de gauche se sont alliés en vue des élections législatives pour tenter de remporter la majorité à l’Assemblée nationale.

Un contenu proposé par Le blog de Camille Verdi

Publié le 9 mai 2022

Auteur : Camille Verdi

NUPES est l’acronyme de “Nouvelle Union populaire écologique et sociale”. Un nom qui a été trouvé par différents partis de gauche, avant même que la coalition complète en vue des élections législatives ne soit officiellement établie, précise Sud Ouest. Aujourd’hui, cette alliance initiée par la France Insoumise compte le Parti communiste (PCF), Europe Écologie-Les Verts (EELV) et le Parti socialiste (PS). Par ailleurs, le Parti radical de gauche n’en fait pas partie.

Précisément, la NUPES, en tant que nom, est née le 2 mai, date à laquelle un premier accord bilatéral avait été conclu entre LFI et EELV, rappelle France Info. Puis les jours qui ont suivi, des accords du même acabit ont été signés avec les autres formations de gauche. À Aubervilliers (Seine-Saint-Denis), samedi 8 mai, la NUPES a investi ses 577 candidats.

Avec près de 22% des voix au premier tour de l’élection présidentielle, LFI, qui dispose actuellement d’un groupe de 17 députés à l’Assemblée nationale, s’est réservée 330 des 577 investitures, indique France Info, qui a établi une carte de la répartition des circonscriptions législatives entre les partis de gauche. Dans le détail, les écologistes ont, à l’issue de l’accord avec les insoumis, pu présenter des candidats dans 100 circonscriptions : en 2017, le groupe EELV en tant que tel avait disparu de l’Assemblée, les députés écologistes rejoignant d’autres groupes. Quant au PS, il a obtenu le droit de présenter des candidats dans 70 circonscriptions (28 députés composent actuellement le groupe parlementaire des socialistes). Enfin, le PCF, qui dénombrait 15 députés, pourra concourir dans 50 circonscriptions.

Dissidence

Mais, attention, il ne s’agit pas d’un nouveau parti né d’un accord politique. France Info rappelle que les candidats futilement élus sous cette bannière NUPES pourront rejoindre le groupe de leur choix au Palais Bourbon. “Tout le monde aura sa propre association de financement”, a également assuré le leader de LFI Jean-Luc Mélenchon, qui a supervisé les négociations.

Objectif, in fine : obtenir une majorité à l’Assemblée nationale afin d’imposer la cohabitation au deuxième mandat d’Emmanuel Macron et mettre sur le devant de la scène les principales revendications de la gauche comme a hausse du SMIC à 1400 euros net, la retraite à 60 ans, ainsi que le blocage des prix sur les produits de première nécessité.

Il faut savoir cependant que cet accord n’est pas du goût de tout le monde, en particulier au PS. Plusieurs ténors de la gauche, dont l’ancien Président François Hollande, ont fustigé cette alliance. “Je récuse l’accord sur le fond et même sur les circonscriptions”, a-t-il déclaré à La Montagne, un jour avant la validation de l’accord par 62% des votants réunis en Conseil national du parti, le 6 mai. Une certaine dissidence qui est en train de se mettre en place au PS : Carole Delga, présidente PS de la région Occitane, envisage de soutenir six candidats socialistes sur son territoire, y compris face à des candidatures LFI, écologistes ou communistes.

Dans la même rubrique...

« Sans l’Armée du Salut, j’aurai pu mourir »

Noyé dans l’alcool pendant plus de 20 ans, Bernard a failli perdre la vie. Après un grave accident de voiture, il est accueilli par l’Armée du Salut, au Havre.

Un contenu proposé par Armée du Salut

Présidentielle : Mélenchon était tout proche du second tour

Dimanche 10 avril, le leader de la France insoumise a raté d’une courte tête la marche du second tour, placé derrière Emmanuel Macron et Marine Le Pen malgré la mobilisation du “vote utile” à gauche.

Un contenu proposé par Réforme

Question aux candidats à l’élection présidentielle : “qui est Jésus pour vous?”

La revue Mission a interrogé les candidats à l’élection présidentielle pour savoir ce que représentait Jésus pour eux. Neuf d’entre eux ont répondu. Anecdotes et considérations politiques au menu.

Un contenu proposé par Réforme

Présidentielle : procuration, mode d’emploi

À l’approche du premier tour de l’élection présidentielle, voici un petit rappel sur la procuration.

Un contenu proposé par Le blog de Camille Verdi

UN CONTENU PROPOSÉ PAR

bannière podcast