présidentielle
Politique

Législatives françaises 2022 : comment fonctionne le scrutin ? 

Quelques semaines après l’élection présidentielle, les électeurs français doivent à nouveau se rendre dans les urnes pour élire leurs députés.  

Un contenu proposé par Le blog de Camille Verdi

Publié le 11 mai 2022

Auteur : Camille Verdi

C’est un scrutin national mais organisé à l’échelle locale. Il a pour but d’élire les 577 députés qui composeront l’Assemblée nationale et détiendront le pouvoir législatif en France pour les cinq prochaines années, rappelle Le Monde. Leur rôle est de voter les lois et des amendements, d’examiner les projets de loi du gouvernement ou encore de contrôler l’action du gouvernement et d’évaluer les politiques publiques.

Comme pour la présidentielle, tous les Français âgés de plus de 18 ans et inscrits sur les listes électorales avant le 6 mai 2022 pourront voter les 12 et 19 juin prochains. Les députés sont élus au suffrage universel direct à deux tours et par circonscriptions, ajoutent Les Échos.

Configuration inédite

Un député est élu dès le premier tour s’il obtient plus de 50% des voix dans sa circonscription. Si aucun des candidats n’obtient la majorité absolue au premier tour, un second est organisé entre les deux candidats arrivés en tête. Un troisième candidat peut participer au second tour s’il obtient un nombre de voix supérieur ou égal à 12,5 % du nombre des électeurs inscrits.

Depuis 2002, les élections législatives suivent de quelques semaines l’élection présidentielle, un phénomène qui “invisibilise” le scrutin et ne cesse de faire grimper le taux d’abstention, analyse Le Monde. En 2017, 57,36 % des électeurs inscrits ne sont pas allés voter, un record depuis 1958.

Cette année, le scrutin se déroulera dans une configuration inédite. Le parti majoritaire, LREM, doit défendre son bilan. Le Rassemblement national, arrivé au second tour de la présidentielle, cherche à s’implanter massivement dans l’hémicycle. Et une alliance historique entre les partis de gauche souhaite s’imposer comme la principale force d’opposition. Les candidats ont jusqu’au 20 mai pour déposer leurs candidatures.

Dans la même rubrique...

Les protestants penchent-ils de plus en plus à droite ?

Christophe Cousinié, pasteur et codirecteur d'un ouvrage collectif sur la devise républicaine, partage sa vision de l'évolution politique du protestantisme à l'approche de l'élection présidentielle.

Un contenu proposé par Campus protestant

« La laïcité a marqué mon existence »

Quand Alexis Guérit rencontre son maître Jean Baubérot il s’en suit un échange plein d’émotion, de discussions passionnantes et de convictions à propos de ce concept de laïcité si déterminant dans notre République.

Un contenu proposé par Campus protestant

Non, la loi de 1905 n’est pas un divorce entre l’État et l’Église catholique

On dit à propos de la Loi de 1905 qu’elle a entériné le divorce entre l’État et l’Église catholique. Mais en fait c’est faux ! Explications de Jean Baubérot, historien et spécialiste de la laïcité.

Un contenu proposé par Campus protestant

Présidentielle : 65% des protestants ont voté pour Emmanuel Macron

Comme lors du premier tour de l’élection présidentielle, les protestants ont placé Emmanuel Macron en tête. Les catholiques (55 %) et les musulmans (85 %) ont fait le même choix.

Un contenu proposé par Réforme

UN CONTENU PROPOSÉ PAR

bannière podcast