« Nous devons changer d’imaginaire »

« Nous devons changer d’imaginaire »

Et si si l’un des premiers moyens de retrouver un « bien commun » ne serait pas d’abord de changer notre regard et de construire des institutions « qui ne soient pas humiliantes » ?

Un contenu proposé par Forum protestant

Publié le 6 mai 2019

Auteur : Olivier Abel

Lire directement l’article sur Forum protestant

Intervenant lors de la 6e Convention du Forum à Nîmes dont il a été l’un des organisateurs, Olivier Abel revient sur les multiples fractures dont souffre notre société.

« Nous fracturons »

Je voulais récapituler un certain nombre de remarques assez disparates. Ça ne construit pas tellement un discours, ce sont des touches, des choses que j’ai repérées : la croissance simultanée du meilleur et du pire, le bon grain et l’ivraie qui poussent ensemble … On a du mal à les séparer mais c’est vrai qu’on éprouve du découragement ou qu’on éprouve de l’espérance, il y a bien les deux en même temps. L’effroi nous vient d’abord d’un sentiment de fracture qui, de proche en proche, défait le lien social, les sociétés. Hamit Bozarslan me disait il y a 6-7 ans : « Ce ne sont pas les États qui se défont, ce sont les sociétés ». Il décrivait ce qui était en train de s’opérer dans tout le Proche-Orient et qui se poursuit. Il y a aussi la fracture qui sépare de plus en plus le Nord du Sud qui est aussi une fracture qui sépare nos vieilles sociétés du statu-quo des sociétés émergentes. Ces sociétés émergentes sont puissantes, extrêmement puissantes, extrêmement dangereuses parce qu’elles ne rencontrent pas pour le moment de limites à leur puissance. On essaye de les casser mais on n’y arrive pas : ni économiquement, ni autrement … On n’y arrivera pas, ce n’est pas si facile … On a beaucoup méprisé la Turquie et ce qui arrive actuellement, c’est que la société turque a été réarmée par notre mépris. Erdogan est une réponse à notre mépris, il faut qu’on le sente. Il y a aussi la fracture entre l’humanité et la planète. Une humanité qui grandit démographiquement, une planète qui a ses limites, ses ressources qui se réduisent à tout point de vue, sa biodiversité, ses équilibres … Nous fracturons, nous continuons à fracturer […]

Lire la suite sur Forum protestant

Vous pourriez aimer aussi

« Une politique de rejet et une politique d’hostilité »

« Une politique de rejet et une politique d’hostilité »

Sommes-nous en face d’une crise migratoire ? Le prise de parole de Christophe Deltombe, président de la Cimade.

Un contenu proposé par Forum protestant
« Sortons notre société de l’ingratitude »

« Sortons notre société de l’ingratitude »

Lors de son intervention, qui a clos la 6e Convention du Forum protestant, Georgina Dufoix a rappelé l’importance et la « place » que peut prendre la société civile dans l’action politique.

Un contenu proposé par Forum protestant

« Notre part dans la fabrique des précarités »

Dans le cadre de la convention 2018 du Forum protestant, Marie Orcel alerte sur la fragilité des petites associations protestantes face à « l’ogre des procédures, des normes et des taxes » et au désengagement de l’État.

Un contenu proposé par Forum protestant

UN CONTENU PROPOSÉ PAR

Forum protestant

Forum protestant est un cercle de réflexion d’intellectuels initié par le philosophe Olivier Abel qui a pour ambition de faire entendre la voix des protestants sur les sujets qui traversent la société française. Ses thématiques de travail sont multiples : économie, médecine, éthique, écologie ou vivre ensemble. Il organise une convention annuelle à l’automne.

Derniers contenus du partenaire

bannière podcast