Nous sommes à la fin d'un temps

Nous sommes à la fin d’un temps

Ce samedi 1er décembre avait lieu à Nîmes, la 6e convention du Forum protestant. Compte-rendu de l'un des organisateurs de l'événement.

Un contenu proposé par Ensemble - Sud-Ouest

Publié le 15 décembre 2018

Auteur : Jean de Saint Blanquat

Les valeurs de gratuité et de partage sont vraiment en train d ’émerger à nouveau. Les cyniques diront que c’est par nécessité. Mais c’est aussi par bon sens. Les mots de Marie Orcel, responsable de l’Association protestante d’assistance à Nîmes, résument bien la situation à la fois dure (le constat général du désengagement de l’État et de la multiplication des fragilités), et malgré tout pas désespérée des acteurs de terrain face aux pauvretés et aux migrances réunis lors de la 6e convention du Forum protestant.

Dureté et âpreté des rapports avec la puissance publique ont marqué les témoignages de Philippe Verseils de la Mission populaire : « lorsque quelqu’un se noie, ce n’est pas le moment de lui apprendre à nager. » L’urgence est vitale et absolue. De même le témoignage de Christophe Deltombe de la Cimade : « On clochardise des étrangers, on les rend rebutants pour l’opinion. C’est délibéré. » Et qui, pour Nicolas Cadène, de l’Observatoire de la Laïcité, fait se demander quel est le sens d’enseigner à l’école la solidarité si elle n’est pas pratiquée ? Puisque la solidarité, comme la laïcité, ne peut fonctionner que s’il y a une lutte constante contre les inégalités.

Comme l’a dit Éric Thimel, responsable lui du Secours Catholique du Gard, moins de solidarité nationale peut contribuer à recréer de la fraternité si on évolue de l’aide à l’entraide. Cette fraternité, dont Frédéric Rognon a exposé, à propos du solidarisme de Charles Gide, combien son entrée dans la devise républicaine avait été compliquée.

Bref, la croissance simultanée du meilleur et du pire selon Olivier Abel, professeur à l’institut protestant de Théologie, nous fait changer d’époque et l’ancienne ministre Georgina Dufoix, qui a conclu les travaux, a pu à la fois souligner la mutation : « nous sommes à la fin d’un temps où il y a eu des règles, pas toujours mauvaises, qui ont fait leur temps. Cette solidarité d’aprèsguerre arrive à des limites et exhorte le monde associatif à avoir une stratégie collective face à un monde politique en panne d’idées et de solutions. »

Vous pourriez aimer aussi

La solidarité selon Charles Gide

La solidarité selon Charles Gide

Le solidarisme est une école de pensée qui cherchait « à sortir les pauvres de la dépendance à l’égard de la générosité toute relative des riches, en leur permettant de prendre eux-mêmes en charge leur vie matérielle. »

Un contenu proposé par Forum protestant
Sixième convention du Forum protestant

Sixième convention du Forum protestant

« Pauvretés, migrances et solidarités », c'est le thème de la prochaine convention du Forum protestant, qui se tiendra à Nîmes à la Maison du protestantisme le 1er décembre. Découvrez le programme.

Un contenu proposé par Forum protestant
Psychiatrie : approcher ou refuser la souffrance ?

Psychiatrie : approcher ou refuser la souffrance ?

Le point de vue de Philippe Gabbai neuro-psychiatre qui assure depuis près de 30 ans la direction des services médicaux de la fondation John Bost.

Un contenu proposé par Forum protestant

UN CONTENU PROPOSÉ PAR

Ensemble – Sud-Ouest

Mensuel de l’Église Protestante Unie de France en Sud-Ouest, il offre à ses lecteurs un apport spirituel, des informations sur leur église sur le plan local, mais aussi sur l’Église au niveau national et international. Enfin, le journal Ensemble veut aider ses lecteurs à penser bibliquement les problèmes du monde contemporain.

Derniers contenus du partenaire

bannière podcast