LA "BOUSSOLE" DE LA FEP

Pourrait-on parler d’autre chose ?

Plus de 18 mois que cette pandémie a envahi nos vies au plan personnel, familial, professionnel, sociétal… Conscients de tout ce que cela a pu imprimer durablement dans nos existences, n’avons-nous pas tous envie de « tourner la page » ?

Un contenu proposé par Fédération de l'Entraide Protestante

Publié le 8 octobre 2021

À partir d’une question d’actualité, la « boussole de la FEP » propose des pistes de réflexion pour nourrir le sens de nos actions et tenter d’éclairer le sens des événements que nous traversons.

 

La parole

Ce jour-là, le soir venu, Jésus leur dit : « Passons sur l’autre rive. » Quittant la foule, les disciples emmènent Jésus dans la barque où il se trouvait, et il y avait d’autres barques avec lui.

La Bible, évangile de Marc, ch. 4, v. 35 et 36

Chemin de réflexion

Stop and go !

Après être resté au bord du lac auprès d’une foule nombreuse pour enseigner, en usant de pédagogie, avec des histoires illustrant différents parcours de vie sous le regard de Dieu, c’est le moment de passer à autre chose. Jésus invite ceux et celles qui l’ont écouté à sortir de la théorie et à mettre eux-mêmes son message en pratique. Si déposer une parole, voire la répéter, peut être salutaire et libérateur durant un temps, l’écueil à éviter est de ressasser en boucle les mêmes sujets sans réussir à en sortir.
Pour tant de choses encore, nous avons à vivre une bonne nouvelle : recevoir et donner à manger à quelqu’un qui a faim ; trouver un toit et héberger quelqu’un qui est à la rue ; être écouté et écouter quelqu’un qui a l’impression de n’être plus qu’une lettre parmi d’autres au milieu de toutes ces paroles. Nous sommes appelés à « passer sur l’autre rive », à nous confronter à la réalité, à vivre les tempêtes et à retrouver le calme, ancrés dans ce qui fait « bonne nouvelle » pour nous.

Rémi Droin, pasteur. To7-Toulouse ouverture

 

Ouvrir des champs nouveaux

Y en a marre ! Parler toujours du Covid, de la vaccination ou non, de la vraie ou fausse liberté ! Oui, il y en a assez ! N’est-il pas temps de parler d’autres choses, de passer à autre chose, comme Jésus qui propose de passer sur l’autre rive ? Certes un lac c’est une seule rive, mais le voir d’en face, c’est en avoir une autre vision, un point de vue différent. Ainsi sommes-nous invités, non à fuir la réalité ou notre quotidien, mais à prendre du recul, à voir les choses par un autre bout de la lorgnette, sous un autre angle et nous les verrons, en parlerons différemment.
Outre de nous alléger, de nous faire du bien, de nous sortir de quelques enfermements, de nous ouvrir l’esprit, bref de nous renouveler, gageons que prendre les choses autrement ou même d’autres choses comme soucis ou joies, nous redonnera la vie. Ouvrir des champs nouveaux, c’est vivre et non s’enfermer dans les tombeaux de la rumination ! N’est-ce pas pour cela que Dieu, lui l’immuable, fait toutes choses nouvelles ?

Pascal Hubscher, pasteur, responsable aumônerie SMS de l’UEPAL

 

Rester parmi la foule agitée ou passer de l‘autre côté du lac ?

Parler d’autre chose, avec d’autres, autrement. S’arrêter, poser sa tête sur un coussin et se reposer enfin ! Cet appel à un ailleurs meilleur, nouveau, plein de promesses fait écho en nous, aujourd’hui plus que jamais. Mais ce serait sans compter les vents violents de la vie, ceux qui nous emportent, nous remplissent de craintes et de doutes. Ceux qui nous font regretter notre audace, mettent à mal nos convictions, nous déstabilisent. Il y a de quoi réfléchir, tergiverser, renoncer, jusqu’à ce que Sa voix se fasse entendre : « Silence ! Calme-toi » Alors, puisqu’Il nous invite, passons sur l’autre rive paisiblement, en toute sécurité malgré le bruit de la tempête. Il est à nos côtés et Il veille. Une promesse pour aujourd’hui. Pour le dire en musique vous pouvez écouter sans modération Be still, une chanson de Travis Greene, inspirée du psaume 46.

Marie Orcel, Secrétaire générale Association Protestante d’Assistance à Nîmes

 

Des mots pour prier

Seigneur, éloigne de moi les vaines redites obsessionnelles qui m’enferment et me sclérosent, elles sont si souvent mortifères.
Permets-moi, Seigneur, de voir mon quotidien, mes proches, la société sous un autre angle afin d’imaginer d’autres relations avec eux.
Toi qui nous encourage à « passer sur l’autre rive », renouvelle notre regard, nos envies, et nos fidélités.
Permet que nous dépassions nos peurs, nos résignations et nos habitudes pour trouver la joie et l’élan de vie.
Amen

Dans la même rubrique...

Procès des attentats du 13-Novembre : les expertises psychiatriques

Vendredi 22 avril, l’examen des expertises psychiatriques des accusés s’est achevé, avant d’entamer une pause d’une semaine sans audience.

Un contenu proposé par Le blog de Camille Verdi

Présidentielle : quand l’urgence commande

L’incompétence de Marine Le Pen et les dangers que comportent son programme ne doivent pas faire oublier la souffrance exprimée par les électeurs qui la soutiennent.

Un contenu proposé par Le blog de Frédérick Casadesus

Les séquelles politiques des conflits sociaux

Ces moments de tension génèrent leur propre conflictualité. Ils amplifient les clivages sociaux, les structurent et les pérennisent.

Un contenu proposé par Tendances, Espérance

Présidentielles 2022 : comment voter, quand et où ?

A quelques jours du premier tour, voici quelques recommandation pour les élections à venir.

Un contenu proposé par Une plume et des gens

UN CONTENU PROPOSÉ PAR

Fédération de l’Entraide Protestante

La Fédération de l’Entraide Protestante (FEP) rassemble 360 associations et fondations œuvrant dans le champ social, médico- social et sanitaire. Reconnue d’utilité publique depuis 1990, la FEP se fixe comme objectif de lutter contre toutes les atteintes à la dignité humaine, pour une société plus juste et plus solidaire. Elle édite la revue Proteste.

Derniers contenus du partenaire

bannière podcast