présidentielle
Débrief politique

Présidentielle 2022 : échéance maintenue, tags pro-Zemmour, slogan d’Hidalgo… Les 5 actus à retenir de la semaine

Vous n'avez pas eu le temps de tout lire, on vous résume les informations sur la campagne présidentielle de la semaine écoulée.

Un contenu proposé par Le blog de Camille Verdi

Publié le 27 décembre 2021

Auteur : Camille Verdi

La présidentielle 2022 ne sera pas reportée malgré les inquiétudes que suscite le Covid-19, a annoncé Emmanuel Macron mercredi dernier. Quelques heures plus tard, le domicile de Marine Le Pen était visé par des tags pro-Zemmour. À bâbord, un premier sondage place Christiane Taubira à 7% des intentions de vote au premier tour. Alors qu’Anne Hidalgo a dévoilé son affiche et son slogan de campagne, le candidat écologiste Yannick Jadot refuse toujours une union de la gauche.

Pas de report de la présidentielle 2022

Alors qu’une nouvelle vague de Covid-19 déferle sur le pays et que le variant Omicron inquiète, l’élection présidentielle, qui doit débuter le 10 avril, ne sera pas reportée, indique Le Point. À l’issue d’un conseil des ministres, le mercredi 22 décembre, le président Emmanuel Macron a assuré que l’échéance serait maintenue. “Le président de la République est revenu sur ce sujet-là à l’occasion du conseil des ministres et a indiqué très clairement que les échéances démocratiques de notre pays seraient maintenues car il en va de la vie démocratique de notre pays”, a rapporté le porte-parole du gouvernement Gabriel Attal. Et d’insister qu’aucun projet de report de la présidentielle d’avril 2022 n’est “sur la table, ni en dessous de la table, ni dans le placard à côté de la table”.

Marine Le Pen visée par des tags pro-Zemmour

Après Sandrine Rousseau, c’est au tour de Marine Le Pen d’être prise pour cible par des pro-Zemmour, selon Le Figaro. En effet, dans la nuit de mercredi à jeudi dernier, le domicile de la présidente du RN a été ciblé par des tags en soutien du candidat de Reconquête! La veille, l’ancienne finaliste de la primaire écologiste avait vu son domicile dégradé par des militants du polémiste ayant “tambouriné” à sa porte et “collé des tracts”. La semaine d’avant, la permanence du député LFI Adrien Quatennens avait été dégradée par des tracts soutenant l’ancien polémiste et nouveau candidat d’extrême droite.

Christiane Taubira à 7 % dans un sondage

D’après un premier sondage depuis qu’elle a déclaré envisager se présenter à la présidentielle, l’ancienne ministre de la Justice atteindrait 7% au premier tour, d’après le nouveau sondeur Cluster17, lancé en novembre. Pourtant, précise Le Parisien, une enquête OpinionWay publiée la semaine dernière la créditait de seulement 2 % des intentions de vote. Mais cette fois-ci, Christiane Taubira dépasserait ses concurrents à gauche Yannick Jadot (5 %) et Anne Hidalgo (2 %) mais resterait derrière Jean-Luc Mélenchon (12 %). Quant à Emmanuel Macron, officiellement pas encore candidat à sa propre succession, il arriverait en tête du sondage (20 %) devant la candidate LR Valérie Pécresse (16 %), suivie d’Éric Zemmour (14 %) et de Marine Le Pen (13 %).

Anne Hidalgo dévoile son affiche de campagne

D’après le Journal du Dimanche, la première affiche de campagne d’Anne Hidalgo sera tirée à 100.000 exemplaires. La même photo, prise durant le premier meeting de la candidate socialiste, le 12 décembre à Perpignan (Pyrénées-Orientales), illustrera aussi 2 millions de tracts. Le slogan choisi : “Réunir la France”. Le logo “Hidalgo! 2022” évoque “une dynamique positive, une incitation au mouvement, à l’action, un appel à la mobilisation et au rassemblement”, explique l’équipe de campagne au JDD.

Yannick Jadot refuse toujours l’union de la gauche

Tandis qu’Anne Hidalgo et Christiane Taubira plaident pour une primaire populaire de la gauche, le candidat écologiste campe sur sa position, note L’Obs. Lundi dernier, sur BFMTV, il a d’ailleurs appelé l’ancienne garde des Sceaux à le rejoindre. “Rejoins les écologistes, Christiane ! Mettons ton talent au service d’une campagne qui a travaillé, qui a un projet”, a-t-il lancé à l’attention de l’ancienne ministre. “Après cinq ans d’absence politique, je reviens avec une vidéo de trois minutes à quatre mois de l’élection pour donner rendez-vous dans un mois, à moins de trois mois du premier tour, ça n’est pas sérieux, ce n’est pas à la hauteur des combats qu’elle mène”, a ajouté Yannick Jadot.

Dans la même rubrique...

Assemblée nationale : contraints au dialogue

Sans majorité absolue pour le gouvernement, la politique n’a d’autre choix que d’apprendre le langage du dialogue et de la négociation. L'éditorial de Jean-Marie de Bourqueney, directeur de Réforme.

Un contenu proposé par Réforme

L’habit ne fait pas le…

Regards et paroles de mannequin, styliste, pasteur sur la beauté, l’apparence et l’habit, l’armure que l’on se donne et celle que l’on rejette.

Un contenu proposé par Forum protestant

Écologie : la bataille de l’imaginaire

Des extraits de l'introduction du dernier ouvrage du pasteur Stéphane Lavignotte.

Un contenu proposé par Forum protestant

Interminable humiliation ?

Olivier Abel appelle à une « véritable redécouverte éthique et politique de la reconnaissance et de la considération mutuelle ».

Un contenu proposé par Forum protestant