présidentielle
Politique

Présidentielle 2022 : Montebourg se retire, Caron rejoint Mélenchon, Pécresse investie par les centristes, Zemmour à Cannes… Les 5 actus à retenir de la semaine

Vous n'avez pas eu le temps de tout lire, on vous résume les informations de la semaine écoulée sur la campagne présidentielle.

Un contenu proposé par Le blog de Camille Verdi

Publié le 24 janvier 2022

Auteur : Camille Verdi

À gauche, Arnaud Montebourg a annoncé qu’il retirait sa candidature alors que l’écologiste Aymeric Caron a déclaré qu’il rejoignait le candidat de la France insoumise, Jean-Luc Mélenchon. À droite, Valérie Pécresse a été officiellement investie par les Centristes et l’UDI. Un sondage estime que près de la moitié des Français pensent que le presque candidat Emmanuel Macron sera réélu. À l’extrême droite, Gilbert Collard a indiqué qu’il quittait le RN pour rejoindre les rangs d’Éric Zemmour.

Arnaud Montebourg retire sa candidature 

Il était candidat depuis le mois de septembre. Mercredi 19 janvier, l’ancien ministre du redressement productif a retiré sa candidature pour la présidentielle dans une vidéo publiée sur Twitter. “Je crois inutile et désespérant d’ajouter du désordre à la confusion d’un trop grand nombre de candidatures. Et, en mon âme et conscience, je ne souhaite pas participer à la dévalorisation de la démocratie dont nous avons besoin pour construire le futur”, a indiqué Arnaud Montebourg. Il a par ailleurs annoncé qu’il ne soutiendrait aucun autre candidat.

Aymeric Caron rejoint Mélenchon 

Dans une interview au Journal du Dimanche, le militant écologiste et journaliste a annoncé rejoindre le candidat de la France insoumise, Jean-Luc Mélenchon. Il souhaite se présenter aux législatives et accuse Yannick Jadot de porter une “écologie molle”.“Depuis une vingtaine d’années, Europe Écologie-Les Verts s’est embourbé dans d’innombrables compromissions politiques, notamment avec le PS. Les Verts manquent encore de radicalité. Pour contrer cela, nous avions lancé notre parti, la Révolution écologique pour le vivant (REV), il y a quatre ans, pour apporter un contre-discours à EELV. Aujourd’hui, nous constatons de nombreuses convergences avec le programme de L’Avenir en commun”, porté par le triple candidat à la présidentielle.

Pécresse investie par les Centristes et l’UDI

C’est officiel, indique Le Monde. Valérie Pécresse, candidate des Républicains (LR), a reçu le soutien des Centristes et de l’Union des démocrates et indépendants (UDI), deux petites formations de centre droit qui ont chacune réuni leur conseil national, le samedi 22 janvier. “Mon projet est de droite, il est de rupture, mais il est 100 % compatible avec vos valeurs”a-t-elle indiqué aux Centristes. “La famille de la droite et du centre est prête à aller bâtir l’alternance” et “nous sommes ici pour incarner une troisième voie entre l’immobilisme et la démagogie”, a-t-elle précisé devant l’UDI.

Gilbert Collard rejoint Éric Zemmour 

Il quitte le RN pour rallier Éric Zemmour. L’eurodéputé a assuré sur France Bleu Gard Lozère qu’il n’avait “rien contre le Rassemblement national ni contre Marine Le Pen, aucune récrimination, aucune vindicte”. “Je le rejoins pour les idées, pour le débat, pour le goût de la liberté et je reste un homme libre”, précise-t-il en parlant du polémiste d’extrême droite. “Je pense qu’un jour viendra où Marine Le Pen fera comme moi, et rejoindra Éric Zemmour”, assure Gilbert Collard. “Il a pour lui une dynamique qui est celle du courage historique, du courage politique”. Samedi, lors d’un meeting à Cannes, il s’est affiché aux côtés du candidat Zemmour.

Presque la moitié des Français pensent que Macron sera réélu 

Comme l’indique Le Figaro, le presque candidat Emmanuel Macron reste le favori à sa succession. De plus, il est, selon les Français, celui qui a le plus de chances de l’emporter. D’après un sondage Elabe pour BFMTV, près d’un Français sur deux (48%) pense que le chef de l’État sera réélu en avril prochain. Ensuite, 14% des personnes interrogées prédisent une victoire de Valérie Pécresse (LR) ou de Marine Le Pen (RN). Environ 6% des sondés croient en la victoire du candidat d’extrême droite Éric Zemmour, 5% en celle de Jean-Luc Mélenchon. Les autres sont sous la barre des 3%.

Dans la même rubrique...

La France, entre nation et territoires

Un éditorial de Jean-Marie de Bourqueney, directeur de Réforme.

Un contenu proposé par Réforme

Premier tour : pour qui ont voté les protestants, les catholiques et les musulmans ?

Les catholiques ont davantage voté pour l’extrême droite que l’ensemble des Français. Les protestants ont plutôt plébiscité Emmanuel Macron. Les musulmans, eux, ont placé très largement Jean-Luc Mélenchon en tête de leurs suffrages.

Un contenu proposé par Réforme

Les séquelles politiques des conflits sociaux

Ces moments de tension génèrent leur propre conflictualité. Ils amplifient les clivages sociaux, les structurent et les pérennisent.

Un contenu proposé par Tendances, Espérance

Présidentielle : l’appel à voter pour Emmanuel Macron au second tour

Une grande majorité de la classe politique a appelé à voter pour Emmanuel Macron le 24 avril prochain pour face à la candidate d’extrême droite Marine Le Pen.

Un contenu proposé par Réforme