Macron
Politique

Présidentielle 2022 : Woerth soutient Macron, Ravier derrière Zemmour, grand meeting de Pécresse… Les 5 actus à retenir de la semaine

Vous n'avez pas eu le temps de tout lire, on vous résume les informations de la semaine écoulée sur la campagne présidentielle.

Un contenu proposé par Le blog de Camille Verdi

Publié le 14 février 2022

Auteur : Camille Verdi

La semaine dernière, le député Éric Woerth, ancien secrétaire général des Républicains a annoncé soutenir Emmanuel Macron. Christine Lagarde est citée pour devenir Première ministre en cas de réélection du président sortant. Durant son premier grand meeting à Paris, la candidate LR Valérie Pécresse n’a pas énormément convaincu les cadres de son parti. Jean-Luc Mélenchon, de son côté, a fustigé le système capitaliste et les inégalités durant son dixième meeting à Montpellier. Dimanche matin, l’élu des Bouches-du-Rhône, Stéphane Ravier a annoncé soutenir Éric Zemmour, après avoir quitté le RN.

Woerth derrière Macron 

Dans une interview accordée au Parisien, Éric Woerth, le patron de la commission des Finances de l’Assemblée nationale, ancien secrétaire général des Républicains a annoncé qu’il ne soutiendrait pas Valérie Pécresse, la candidate LR, mais Emmanuel Macron. “La réalité est que j’ai décidé de soutenir Emmanuel Macron. Je pense qu’il est le mieux à même de défendre l’intérêt de la France et des Français. C’est le fruit d’une longue réflexion. Je ne suis pas transgressif par nature, je comprends que cela puisse susciter de la surprise. Mais je pense profondément qu’un second mandat d’Emmanuel Macron serait une chance pour la France, comme ça aurait été le cas pour Nicolas Sarkozy”, a-t-il dit au quotidien.

Macron décore discrètement Christine Lagarde 

D’après une information du Figaro, le chef de l’État a remis, mercredi dernier, les insignes de commandeur de l’Ordre national du mérite à la présidente de la Banque centrale européenne. Christine Lagarde serait citée pour devenir première ministre s’il est réélu. Contactés par le quotidien, des membres de l’entourage du chef de l’État ont refusé de confirmer l’existence de ce rendez-vous. La BCE, de son côté, n’a pas souhaité faire de commentaire. Christine Lagarde n’a quant à elle pas donné suite aux sollicitations du Figaro.

Le premier grand meeting de Pécresse 

Dimanche 13 février, devant près de 7000 personnes réunies au Zénith de Paris, la candidate LR a  présenté sa “nouvelle France”, rapporte Le Monde. “Je veux porter un nouvel espoir, celui d’une nouvelle France que nous devons reconstruire ensemble”, a-t-elle lancé. “Un pavé de charolais arrosé d’un bon verre de vin, ça, c’est la France”, a martelé Valérie Pécresse. “S’il faut bâtir des murs comme le font certains Etats, je les soutiendrais. Je veux qu’ensemble nous luttions contre l’immigration qui débouche sur des zones de non-France. Si un pays refuse de reprendre ses clandestins, ce sera, avec moi, zéro visa”, a-t-elle ajouté. Plusieurs cadres LR ont déploré un meeting difficile. “C’était un naufrage. On a voulu lui faire faire un exercice qu’elle ne sait pas faire. Il aurait fallu la faire marcher sur scène, qu’elle dise dès le début ‘je ne suis pas une grande oratrice’… Là, ce n’est juste pas possible”, confie l’un ténor des Républicains à BFMTV.

Dixième meeting de campagne pour Mélenchon  

Le candidat de La France insoumise (LFI) était, lui, dans l’enceinte de l’Arena de Montpellier, dimanche 13 février. Durant son dixième meeting, Jean-Luc Mélenchon a fustigé le système capitaliste “parasitaire” qui “se nourrit des désastres qu’il provoque” devant près de 8.000 personnes. “Il faut que tout change, j’y suis prêt”, a-t-il conclu, selon Le Monde. Le thème central abordé a été celui des inégalités. “Les milliardaires Français sont au nombre de 109, et ne pensez pas que ça va augmenter au point qu’il y en ait 68 millions !”, a déploré le chef de file de LFI. Et de renchérir : “Les milliardaires français ont gagné en dix-neuf mois 236 milliards d’euros, c’est-à-dire 12 milliards par mois, 414 millions par jour, 17 millions par heure, 287 000 euros par minute, 4 790 par seconde”, précisant qu’il y avait 2,3 millions de pauvres en France et qualifiant Emmanuel Macron de “président des riches”.

Ravier soutient Zemmour 

Le sénateur des Bouches-du-Rhône Stéphane Ravier a dénoncé le recul idéologique de son ancien camp, le Rassemblement national et a annoncé soutenir le polémiste d’extrême droite. “Éric Zemmour est le vrai rassembleur”, a expliqué Stéphane Ravier dimanche 13 février sur Europe 1, cité par Le Figaro. “Les quinze derniers jours qui viennent de s’écouler n’ont pas été des jours faciles”, raconte l’élu. La semaine passée, il avait annoncé qu’il quittait les instances nationales du parti pour se consacrer à Marseille, en créant notamment le mouvement “Marseille d’abord”.

Dans la même rubrique...

Pour que l’accueil digne soit la règle, pas l’exception !

Depuis l’invasion de l’Ukraine par la Russie, nous avons été témoins de nombreux discours de solidarité, d’appels aux dons et de mesures exceptionnelles pour accueillir les personnes fuyant la guerre en Ukraine.

Un contenu proposé par Armée du Salut

Procès des attentats du 13-Novembre : le retour des parties civiles

Lundi 2 mai, l’audience a repris et une centaine de parties civiles doivent, à partir de mercredi, témoigner à tour de rôle, chaque jour, jusqu’au 12 mai.

Un contenu proposé par Le blog de Camille Verdi

Le climat et nous, comment dire? (1)

Premier volet du «dialogue» du poète et ingénieur agronome Vincent Wahl avec des livres (fictions ou essais) qui l’ont «attiré, nourri, armé».

Un contenu proposé par Forum protestant

Procès des attentats du 13-Novembre : le témoignage qui a sauvé des vies

Vendredi 8 avril, Sonia a raconté comment elle a dénoncé Abdelhamid Abaaoud, le coordinateur des attaques menées à Paris et à Saint-Denis.

Un contenu proposé par Le blog de Camille Verdi