Quels freins à l’accueil des migrants en France hier et aujourd’hui ?

Quels freins à l’accueil des migrants ?

Par Olivier Abel, professeur de philosophie éthique à l’Institut protestant de théologie de Montpellier.

Un contenu proposé par Fédération de l'Entraide Protestante

Publié le 5 mai 2016

Lire directement l’article sur Fédération de l'Entraide Protestante

Pour commencer, en prélude à la question de l’accueil des migrants, je voudrais raconter un petit drame, écrit par Marguerite de Navarre, la sœur de François 1er, une des protectrices de Calvin, de Marot ; elle a écrit l’Heptaméron, une histoire d’amour, des histoires très drôles et paillardes, mais elle a aussi écrit Le miroir de l’âme pécheresse ; c’était une femme extraordinaire, pour laquelle François 1er a construit Chambord, et elle était la mère de Jeanne d’Albret.

Elle a écrit un drame sur la nativité où elle met en scène Joseph et Marie, en train de chercher à Bethléem un lieu où passer la nuit. Ils y essuient trois refus. Ils vont d’abord au château de Bethléem, la puissance politique, ils sont des manants, même pas accueillis, chassés. Alors ils descendent vers la ville, il y a une maison superbe, des gens très riches ; ils sont refusés parce qu’ils sont trop pauvres. Ils cherchent alors un troisième endroit. C’est un endroit bruyant où les gens sont en train de faire la fête, et justement on les refuse parce qu’ils ne sont pas drôles.

En lisant cela, on se rappelle de ce que dit Jésus (Mt 25) : « chaque fois que vous l’avez fait à l’un de ces petits, c’est à moi que vous l’avez fait. » Je pense que c’est dans cette idée-là, de l’incognito du visage du Christ, que s’originent toutes nos institutions sociales de charité, de solidarité et de mutualité ; c’est quelque chose que notre société a oublié. […]

Lire la suite sur Fédération de l'Entraide Protestante

Dans la même rubrique...

Le débat gauche-droite, confisqué ou disparu ?

Emmanuel Macron, comme le suggèrent nombre d’observateurs, a-t-il organisé et structuré sciemment le débat politique entre lui et l’extrême droite pour effacer le face à face entre la droite et la gauche ? Ou le mal est-il bien plus profond et général dans le monde ?

Un contenu proposé par Réforme

Présidentielle : 65% des protestants ont voté pour Emmanuel Macron

Comme lors du premier tour de l’élection présidentielle, les protestants ont placé Emmanuel Macron en tête. Les catholiques (55 %) et les musulmans (85 %) ont fait le même choix.

Un contenu proposé par Réforme

Pécresse tente de se relancer, Macron toujours sur le front de l’Ukraine

Alors que la candidate LR veut relancer sa campagne après avoir contracté le Covid-19, le président sortant, lui, doit s’entretenir une nouvelle fois avec Vladimir Poutine.

Un contenu proposé par Réforme

Le vote des catholiques et des protestants s’est porté sur Emmanuel Macron

Au second tour de l’élection présidentielle, le vote des chrétiens, catholiques et protestants, s’est porté sur le président sortant, Emmanuel Macron.

Un contenu proposé par Info Chrétienne

UN CONTENU PROPOSÉ PAR

Fédération de l’Entraide Protestante

La Fédération de l’Entraide Protestante (FEP) rassemble 360 associations et fondations œuvrant dans le champ social, médico- social et sanitaire. Reconnue d’utilité publique depuis 1990, la FEP se fixe comme objectif de lutter contre toutes les atteintes à la dignité humaine, pour une société plus juste et plus solidaire. Elle édite la revue Proteste.

Derniers contenus du partenaire

bannière podcast