S'organiser pour ne pas perdre son toit
Solidarité

S’organiser pour ne pas perdre son toit

Le témoignage de Pierre-Olivier Dolino, équipier-pasteur à la Fraternité de la Belle de mai, à Marseille.

Un contenu proposé par Présence

Publié le 8 septembre 2020

Au sortir du confinement, une des principales difficultés est liée au logement. Dans un troisième arrondissement de Marseille qui cumule les difficultés (précarité administrative, chômage, pauvreté, non-accès aux soins, logements indignes, hébergements informels), le confinement a privé les familles de liens et de ressources économiques (solidarité communautaire et familiale, travail à la tâche ou au noir, mendicité…) alors que de nombreuses structures ont fermé ou n’ont pu répondre comme d’habitude. Résultat : impayés de loyer et autres, risques d’expulsions légales ou illégales (pression des marchands de sommeil, voire racket), ainsi que l’insalubrité voire l’indignité de certains logements que la crise a accentuée.

Le collectif associatif (La Fraternité, Collectif des habitants organisés du 3e CHO.3e et l’association l’An02) qui s’était mis en place pour gérer l’urgence du confinement (voir Présence de juin 2020) a commencé par recenser les besoins.

Cela a permis d’affiner notre stratégie d’action. Certaines situations, les moins compliquées, ont pu être prises en charge et nous avons alors travaillé avec la Fondation Abbé- Pierre qui soutient les initiatives portées par des habitants des quartiers populaires. L’aide financière, si elle nous est  accordée, sera entièrement partagée de manière égalitaire entre les familles pour prendre en charge une partie des impayés de loyer afin de faciliter la négociation du collectif avec les propriétaires, éviter ou retarder l’engagement d’une procédure d’expulsion, apporter un répit aux familles dans cette période compliquée, mais surtout maintenir la cohésion et l’unité du groupe, fortement mobilisé pour faire valoir collectivement ses droits.

Vous pourriez aimer aussi

L'autre deuxième vague : la détresse humaine et sociale

L’autre deuxième vague : la détresse humaine et sociale

Les suites du confinement ne sont pas simples dans les quartiers populaires. Les Fraternités n’ont pas relâché leur mobilisation. Par Christian Bouzy, équipier-pasteur.

Un contenu proposé par Présence
SOS fracture numérique et détresse administrative !

SOS fracture numérique et détresse administrative !

Le témoignage de Céline Reid, équipière-directrice à la Fraternité de Nantes.

Un contenu proposé par Présence

La FEP mobilisée auprès des plus fragiles pendant la crise du Covid

Coup de projecteur sur la mobilisation de la Fédération de l'entraide protestante au moment de la crise sanitaire. Découvrez les différentes actions mises en place.

Un contenu proposé par Fédération de l’Entraide Protestante

UN CONTENU PROPOSÉ PAR

Présence

Présence est le journal de la Mission populaire évangélique de France. Il paraît 2 à 4 fois par an et propose notamment des nouvelles de 13 « Frats » (lieux d’accueil) du mouvement.
NB : de nombreuses actualités sont également relayées sur le blog Blog pop.

Derniers contenus du partenaire

bannière podcast