pass vaccinal
débrief

Tapie, Algérie, Jadot… Les 5 informations à retenir du week-end

Vous n'avez pas eu le temps de tout lire, on vous résume l'actualité du week-end écoulé.

Un contenu proposé par Le blog de Camille Verdi

Publié le 4 octobre 2021

Auteur : Camille Verdi

Homme d’affaires, ex-ministre, Bernard Tapie est décédé dimanche 3 octobre. La veille, l’Algérie a rappelé son ambassadeur en France. Yannick Jadot, candidat écologiste à la présidentielle, a présenté les grandes lignes de son programme pendant que des médias publiaient les résultats d’une nouvelle enquête sur l’évasion fiscale. Grand maître de la loge du Grand Orient de France, Georges Sérignac, a quant à lui réaffirmé son attachement à la laïcité républicaine.

Quand Bernard Tapie évoquait son rapport à la mort

Bernard Tapie est décédé des suites d’un cancer, dimanche 3 octobre. Chef d’entreprise, député, ministre de la Ville pendant cinq mois entre 1992 et 1993, président de l’Olympique de Marseille, patron de presse, acteur… il luttait contre la maladie depuis 2017. En 2019, il expliquait sa relation à la mort au micro d’Europe 1. Il se disait alors serein, estimant alors que le plus important « n’est pas de réussir dans la vie, mais de réussir sa vie ». Et l’homme d’affaires d’ajouter : « J’ai de moins en moins peur de la mort. Quand t’as 75 ou 76 ans, il faut se mettre dans l’idée que la mort, c’est une définition de départ qui clôture la vie ».

Crise des visas : l’Algérie envoie un message fort à la France

L’Algérie a rappelé son ambassadeur en France pour des “consultations”, samedi 2 octobre. L’annonce fait suite à la parution d’un article du Monde, dans lequel Emmanuel Macron estime que l’“histoire officielle” de l’Algérie serait “totalement réécrite” et s’appuierait sur “un discours qui repose sur une haine de la France”, relate 20 Minutes. Avant cela, la France avait décidé de réduire de manière drastique le nombre de visas accordés aux ressortissants du Maroc, de l’Algérie et de la Tunisie. Paris leur reproche de refuser de délivrer les laissez-passer consulaires nécessaires au retour des immigrés refoulés de France.

Présidentielle 2022 : Yannick Jadot veut “déprésidentialiser” les institutions

Désigné candidat des écologistes à la présidentielle de 2022, Yannick Jadot a présenté son programme au JDD, dimanche 3 octobre. La protection de l’environnement fait partie des priorités de l’écologiste, qui assure qu’en cas de victoire, « chaque euro d’argent public sera conditionné à la protection de l’environnement ». Désireux de « déprésidentialiser » les institutions, il souhaite instaurer un septennat « non renouvelable » et ajoute que le président doit concentrer sur ces missions : « Être le garant de l’État de droit, des libertés fondamentales et de la protection du climat. » Pour « réparer notre société », Yannick Jadot compte sur un plan d’investissement « de 50 milliards d’euros par an sur le quinquennat, soit 2% du PIB », dont « 25 milliards seront dévolus à des services publics de qualité ».

« Pandora Papers » : des milliers de milliards de dollars cachés dans des paradis fiscaux, de nombreux dirigeants épinglés

De nombreuses personnalités fortunées, dont Dominique Strauss-Kahn, l’ex-Premier ministre britannique Tony Blair, le roi Abdullah de Jordanie ou bien encore la chanteuse Shakira échappent à l’impôt grâce aux paradis fiscaux, selon la nouvelle enquête du Consortium international des journalistes d’investigation (ICIJ) et ses partenaires rapporte franceinfo. Les changements de réglementation n’empêchent pas l’évasion fiscale. L’enquête réalisée par 600 journalistes de 150 médias répartis dans 117 pays confirme le rôle trouble des banques et de cabinets spécialisés et rappelle que l’argent caché dans les paradis fiscaux est utilisé pour acheter de luxueuses demeures, des jets privés, des œuvres d’art…

Grand Orient de France : Georges Sérignac défend la laïcité républicaine

Grand maître de la principale obédience maçonnique française, Georges Sérignac a accordé un entretien au Monde. Il y défend la laïcité républicaine, véritable “outil d’émancipation et de liberté”, et regrette la prépondérance des idées d’extrême droite dans le débat politique. D’ailleurs, si Marine Le Pen ou Éric Zemmour (qui ne s’est toujours pas déclaré candidat à la présidentielle de 2022) sont présents au second tour, la loge franc-maçonne reviendra sur son principe de ne jamais donner de consignes de vote. “On expliquera inlassablement de quoi la République est faite, ce qu’est la République. On aura une position très claire”, assure Georges Sérignac.

Dans la même rubrique...

La politique, toute une histoire ! (2/2)

Le regard de Petr Skubal, pasteur dans la Vallée de l’Eyrieux, sur l’importance du débat autour de l’élection présidentielle.

Un contenu proposé par Réveil

Climat : et si c’était « à portée de main » ?

Le changement climatique n’a clairement pas été l’une des thématiques de cette campagne présidentielle malgré les signaux d’alerte qui se multiplient.

Un contenu proposé par Forum protestant

Jusqu’où serai-je solidaire ?

Une "Boussole" pour ouvrir des chemins de réflexion sur les questions existentielles qui nous traversent.

Un contenu proposé par Fédération de l’Entraide Protestante

Présidentielle : les risques d’une abstention record

À trois semaines du premier tour du scrutin, un sondage estime que près d’un électeur sur trois est disposé à ne pas aller voter.

Un contenu proposé par Le blog de Camille Verdi

UN CONTENU PROPOSÉ PAR

bannière podcast