Une mort sur mesure

Les funérailles laïques ont la cote, alors même que le nombre de services funèbres réalisés par les ministres de l’Eglise réformée vaudoise baisse sensiblement.

Un contenu proposé par Réformés

Publié le 1 novembre 2017

Auteur : Marie Destraz

Lire directement l’article sur Réformés

Regards croisés entre une célébrante laïque et un pasteur de l’Eglise vaudoise.

Chaque année, près de 5’000 personnes décèdent dans le canton de Vaud. L’an passé, le service funèbre de 2’000 d’entre elles a été célébré par un ministre de l’Eglise réformée vaudoise (EERV). Le nombre de services funèbres religieux est pourtant en baisse. En 2010, l’Eglise vaudoise en comptabilisait pas moins de 2’724. Aujourd’hui, de nouveaux rites émergent autour de la mort. Et les cérémonies laïques sont en plein essor. Elles concernent un décès sur deux, selon le directeur des Pompes funèbres générales, Edmont Pittet.

Celui-ci voit une différence de forme: la durée des cérémonies laïques est multipliée par deux. Mais c’est sur le fond qu’il s’interroge. Avec 40 ans de métier, il a tout vu, jusqu’à des cérémonies durant lesquelles ne règne parfois que le silence ou la musique. «Face au besoin d’une présence, d’un accompagnement, d’un récit de l’existence du défunt, n’a-t-on pas besoin d’une parole pour renouer avec la vie et entrer dans le processus de deuil?», questionne Edmont Pittet. […]

Lire la suite sur Réformés

Dans la même rubrique...

Inondations en Belgique : l’Armée du Salut aide les sinistrés

Ces dernières semaines, la Belgique et tout particulièrement la région de Liège ont connu de fortes pluies.

Un contenu proposé par Armée du Salut

Quel engagement bénévole pour moi aujourd’hui ?

À partir d’une question d’actualité, des pistes de réflexion pour nourrir le sens de nos actions et tenter d’éclairer le sens des événements que nous traversons.

Un contenu proposé par Fédération de l’Entraide Protestante

Je me suis fait vacciner

Un éditorial d’Antoine Nous, théologien protestant.

Un contenu proposé par Réforme

« Si la fin du monde était demain… »

Édouard Vandeventer et Joseph Gotte, deux jeunes sensibles aux questions environnementales, s’interrogent sur le juste positionnement du chrétien face à l’éventualité d’une fin du monde tel que nous le connaissons.

Un contenu proposé par Campus protestant

UN CONTENU PROPOSÉ PAR

Réformés

Réformés est le mensuel des protestants réformés de Suisse romande. Il est financé par les Églises réformées suisses des cantons de Vaud, Neuchâtel, Genève, Berne francophone et Jura.

Derniers contenus du partenaire

Les dossiers thématiques de Regards protestants