Une réflexion sur la mémoire et le pardon

Une réflexion sur la mémoire et le pardon

Internet modifie notre manière de "vivre ensemble". Quelles questions cela nous pose à nous autres chrétiens ?

Un contenu proposé par Ensemble - Sud-Ouest

Publié le 3 mai 2016

Auteur : Christophe Jacon

Internet est pratique, c’est le moins qu’on puisse dire. Surtout pour les oublieux de mon genre… Grâce à la toile, plus besoin d’archiver soigneusement les papiers administratifs et autres factures. En un clic ou deux, ils sont disponibles sur mes divers sites d’achats ou les différents services de l’Etat.

Une mémoire congelée

Cette super-mémoire pose tout de même des questions éthiques non négligeables. Justement parce qu’elle oublie l’oubli. Le net se souvient de tout. Mais un peu à la manière d’un congélateur. La toile fixe les documents, les paroles, les photos et les vidéos mais aussi les erreurs (administratives), les sautes d’humeur, les bourdes. Pendant des années, une personne peut retrouver sur la toile une photo dérangeante, une idée ou une position qu’il avait défendues pendant un temps mais sur lesquelles il est revenu.

Comme le souligne le théologien catholique Antonio Spadaro, « le net est devenu le lieu où l’oubli est impossible, le lieu où nos traces restent potentiellement ineffaçables. Si nous voulions nous réinventer une nouvelle vie, les traces de notre passé seraient toujours là, à la portée de notre voisin » (p. 28). L’Europe a voulu contraindre Google a un « droit à l’oubli » mais sans succès. L’entreprise américaine a seulement accepté de fournir aux internautes européens la possibilité de « déréférencer » certaines pages portant atteinte à leur image ou à leur intégrité en remplissant un formulaire. Mais, d’une part, la procédure est fastidieuse et, d’autre part, ce « déréférencement » ne vaut que pour l’Europe : un ressortissant français, par exemple, expatrié aux Etats-Unis, en Australie ou ailleurs, pourra consulter ces pages, au nom de la « sacro-sainte liberté de la toile » ! Ceci n’est pas acceptable.

Une mémoire impardonnable

Le Christianisme proclame un pardon sans conditions. Certains textes bibliques, comme la parabole du Père et de ses deux fils en Luc 15, affirment ce pardon avec beaucoup de force. C’est pourquoi les paroles de nos chants le célèbrent : « Tu peux naître de nouveau, Tu peux tout recommencer, balayer ta vie passée, et repartir à zéro, avec Jésus pour berger ». Même si on ne repart pas « à zéro », que nous portons toujours en nous notre passé, nos blessures et nos fragilités, il est certain que le pardon offert par Dieu permet à chaque homme et chaque femme de recommencer à nouveau frais, de repartir sur de nouveaux chemins, de construire une nouvelle vie et de participer au façonnage d’un autre monde. Comment faire vivre ce pardon à l’heure d’internet ? Il est probable, comme le pense J. Rosen, « que devant la difficulté de vivre dans un monde sans pardon, nous devrions – et probablement même que nous le devrons ! –  trouver de nouvelles manières de pardonner les traces que nous laisserons toujours derrière nous ».

La loi

L’actuelle loi sur le numérique, examinée en première lecture par l’Assemblée Nationale le 19 janvier dernier, contient du neuf sur le sujet. L’article 19 en effet fait place à un « droit à l’oubli » accéléré pour les mineurs. Ils devraient ainsi, très rapidement, pouvoir faire effacer des photos, vidéos ou commentaires publiés sans réflexion sur Instagram, Facebook ou Twitter, par eux ou par des amis potaches. Du neuf qui résonne comme un évangile pour aujourd’hui.

Vous pourriez aimer aussi

Une réflexion sur les données personnelles

Une réflexion sur les données personnelles

Dans la série "Internet et nous... chrétiens", une réflexion sur les données personnelles, et la manière dont cela modifie profondément notre manière de "vivre ensemble".

Un contenu proposé par Ensemble – Sud-Ouest
Internet et nous… chrétiens. Une réflexion sur l'autorité.

Une réflexion sur l’autorité

Dans le cybermonde, l’autorité tend à disparaître. Plus personne ne peut prétendre contrôler la toile. Pour le meilleur (révolutions arabes…) et pour le pire (sites racistes, antisémites et pédophiles…) !

Un contenu proposé par Ensemble – Sud-Ouest
Internet et nous… chrétiens

Internet et nous… chrétiens

Internet bouleverse le monde. Il est en train de changer notre manière de faire les courses... Il est surtout en train de modifier profondément notre manière de « vivre-ensemble ». Quelles questions cela nous pose à nous autres chrétiens ? Réflexion sur la connexion.

Un contenu proposé par Ensemble – Sud-Ouest

UN CONTENU PROPOSÉ PAR

Ensemble – Sud-Ouest

Mensuel de l’Église Protestante Unie de France en Sud-Ouest, il offre à ses lecteurs un apport spirituel, des informations sur leur église sur le plan local, mais aussi sur l’Église au niveau national et international. Enfin, le journal Ensemble veut aider ses lecteurs à penser bibliquement les problèmes du monde contemporain.

Derniers contenus du partenaire

Découvrez le blog Regards sur les paroisses