Attentat

Vague d’indignation et de soutien après l’attaque terroriste

Dimanche 18 octobre, la France s’est rassemblée par milliers pour rendre hommage au professeur d’histoire Samuel Paty sauvagement assassiné vendredi 16 octobre, à Conflans-Sainte-Honorine.

Un contenu proposé par Évangeliques.info

Publié le 19 octobre 2020

Lire directement l’article sur Évangeliques.info

Comme un air de déjà vu, en janvier 2015. Dimanche 18 octobre, la France s’est rassemblée par milliers pour rendre hommage au professeur d’histoire Samuel Paty sauvagement assassiné vendredi 16 octobre à Conflans, en banlieue parisienne. Son agresseur, un jeune Russe tchétchène de 18 ans, a été abattu quelques minutes plus tard par la police. L’enseignant avait montré à ses élèves des caricatures de Mahomet dans le cadre d’un cours sur la liberté d’expression, objet de polémiques au sein de l’établissement et auprès de parents d’élèves.

Une minute de silence sera observée le 2 novembre dans tous les établissements scolaires. Et la secrétaire d’Etat chargée de la Jeunesse et de l’Engagement, Sarah El Haïry, de préciser sur FranceInfo ce 19 octobre, qu’en cas de non-respect de cet hommage par un élève, celui-ci fera l’objet d’un signalement.

A Paris, Lyon, Toulouse ou Strasbourg, les manifestants ont […]

Lire la suite sur Évangeliques.info

Vous pourriez aimer aussi

Réaction de la Fédération protestante suite à l'assassinat de Samuel Paty

Assassinat de Samuel Paty : la liberté d’expression attaquée

L'indignation de la Fédération protestante de France suite à l’attentat perpétré contre le professeur d’histoire-géographie à Conflans-Sainte-Honorine.

Un contenu proposé par Fil Actu – FPF

Attentat terroriste : la logique du pire

Le nouvel attentat, perpétré le 16 octobre contre un enseignant, a provoqué un émoi considérable. L'analyse de Frédéric Rognon, professeur de philosophie des religions.

Un contenu proposé par
Décapitation à Conflans-Sainte-Honorine

Décapitation à Conflans-Sainte-Honorine

L’historienne Valentine Zuber réagit à l’annonce de la décapitation d’un professeur d’histoire-géographie par un jeune terroriste d’origine russe revendiquant son acte au nom d’Allah.

Un contenu proposé par

UN CONTENU PROPOSÉ PAR

Rejoignez-nous sur Instagram