LA "BOUSSOLE" DE LA FEP

Vais-je aller voter ?

L’actualité a fait passer les élections à venir à l’arrière-plan. Certains pensent que l’urgence est ailleurs, hors de France... D’autres regrettent le peu de débats sur les préoccupations de nos concitoyens, ou ne « croient » plus dans la politique. Les sondages prévoient une abstention record...

Un contenu proposé par Fédération de l'Entraide Protestante

Publié le 18 mars 2022

À partir d’une question d’actualité, la « boussole de la FEP » propose des pistes de réflexion pour nourrir le sens de nos actions et tenter d’éclairer le sens des événements que nous traversons.

La parole

Jésus apprend à ses disciples comment prier. Il vient de faire ressortir, dans une parabole, la toute-puissance de la persévérance.
Eh bien, moi je vous dis : Demandez, on vous donnera ; cherchez, vous trouverez ; frappez, on vous ouvrira.

La Bible, Évangile de Luc, chapitre 11, verset 9

Chemin de réflexion

Une voix qui compte

À quoi bon ? Un bulletin de vote de plus ou de moins ne va pas changer la face du monde ! Quelle prise ai-je réellement sur la vie publique en allant voter ? Certes, je peux être dégoûté des guéguerres de pouvoir et des luttes de politiques politiciennes et partisanes. Pourtant je suis au bénéfice, sans en avoir toujours conscience, de bien des avantages et droits de la vie politique française. La politique, c’est-à-dire la vie de la cité, me concerne au quotidien.
Ce qui me semble évident et normal en matière de libertés, de dignité, d’aides sociales est le fruit de choix politiques d’hommes et de femmes qui m’ont précédé. Faut-il le choc d’une guerre, la mise en lumière brutale d’un régime tyrannique pour que saute à mes yeux la nécessité de défendre, par mon vote, la démocratie et les valeurs républicaines ? Ma parole, mon action, mon engagement, comme le petit bulletin que je m’apprête à glisser dans l’urne, comptent assurément dans la construction d’un monde plus fraternel et plus juste. Il y va de ma responsabilité.

Denis Heller, pasteur, Fondation Diaconesses de Reuilly

 

Demander

Combien de fois ai-je rencontré des femmes et des hommes profondément croyants m’expliquer qu’ils ne demandaient jamais rien à Dieu, pour eux ou leur famille, tout simplement parce que leur conviction était forte : Dieu savait déjà quels étaient leurs besoins et accompagnait leur vie et leur famille. Alors, pourquoi Jésus insiste-t-il : « Demandez ! » Sans aucun doute, entre autres, parce que mettre en mots nos demandes, c’est accuser réception d’un manque ; et que c’est un moteur nécessaire à la vie, de se savoir « en manque ».
S’intéresser aux programmes des candidats à une élection, et décider d’aller voter, c’est aussi oser mettre des mots sur des manques, dans notre société. Sans pour autant prendre pour argent comptant toutes les promesses électorales, c’est également faire un choix en fonction du crédit que tel ou tel accorde aux insuffisances les plus criantes pour nous. Vais-je prier Dieu et lui dire mes manques ? Oui. Vais-je voter pour inciter tel candidat ou tel autre à agir concrètement face aux manques de notre société ? Oui. Et cela avec en tête, par exemple, la pénurie cruelle de places pour adultes dans les établissements recevant des personnes en situation de handicap.

Isabelle Bousquet, pasteure, Fondation John BOST

 

Un acte primordial

La vie citoyenne est ponctuée de diverses élections qui définissent notre mode de fonctionnement démocratique. La désaffection marquée d’une part significative de nos concitoyens pour ce devoir civique s’explique par la prise de distance avec la politique d’une partie des électeurs. Parler des droits et des devoirs semble incongru dans notre société aujourd’hui ! Ne pouvons-nous pas, dans nos vies personnelles, faire la même observation ?
La recherche de la cohérence dans nos actes quotidiens doit s’imposer à tous. S’engager en accompagnant les plus vulnérables (SDF, détenus, personnes gravement malades en hôpital, isolées en EHPAD ou en grande précarité…) est une mission noble et essentielle pour vivre véritablement en accord avec sa foi. Cet élan de générosité et d’altérité féconde notre être profond. Notre âme. À l’instar de Luc qui nous exhorte, dans son Évangile : « Demandez et vous recevrez, frappez et l’on vous ouvrira… » Aimer est la signature du chrétien. Voter est l’acte primordial qui assoit notre statut de citoyen.

Philippe Le Pelley Fonteny, bénévole, association Petits Frères des Pauvres

 

Des mots pour prier

Ô Dieu, il y a beaucoup de choses qui nous paraissent injustes et inexplicables dans le monde.
Tu nous appelles à y témoigner de toi, tels que nous sommes, avec l’intelligence et les moyens que nous avons.
Tu nous invites à nous engager pour des choix et des programmes qui vont dans le sens de ta volonté et du respect de tous les hommes.
Donne-nous d’être résolus et humbles, protestataires mais non doctrinaires, patients mais non résignés, croyants mais non fatalistes.

Dans la même rubrique...

Le vote des catholiques et des protestants s’est porté sur Emmanuel Macron

Au second tour de l’élection présidentielle, le vote des chrétiens, catholiques et protestants, s’est porté sur le président sortant, Emmanuel Macron.

Un contenu proposé par Info Chrétienne

Accueil des réfugiés ukrainiens : un défi à relever dans la durée

Dès le début de la guerre, les réactions de la population française se sont portées sur l’accueil des « déplacés » d’Ukraine.

Un contenu proposé par Réveil

Jusques à quand ?

Découvrez l'édito du numéro d'avril 2022 d’Évangile et liberté dont le dossier de Une est : "Religion, liberté, démocratie".

Un contenu proposé par Évangile et liberté

Macron investi Président, LREM devient « Renaissance »… Les 5 infos marquantes de l’actualité politique

Vous n'avez pas eu le temps de tout lire, on vous résume l’actualité politique de la semaine écoulée.

Un contenu proposé par Le blog de Camille Verdi

UN CONTENU PROPOSÉ PAR

Fédération de l’Entraide Protestante

La Fédération de l’Entraide Protestante (FEP) rassemble 360 associations et fondations œuvrant dans le champ social, médico- social et sanitaire. Reconnue d’utilité publique depuis 1990, la FEP se fixe comme objectif de lutter contre toutes les atteintes à la dignité humaine, pour une société plus juste et plus solidaire. Elle édite la revue Proteste.

Derniers contenus du partenaire

bannière podcast