La pierre à la main

La parole d'Anne Faisandier, pasteure de l’Église protestante unie de Marseille.

Un contenu proposé par Pasteurdudimanche.fr

Auteur : Anne Faisandier

Publié le 21 mars 2016

Vous connaissez surement cette phrase de Georges Brassens qui résume cette histoire de l’Évangile de Jean en disant, ne jetez pas la pierre à la femme adultère car je suis derrière.

Et effectivement ça résume bien le propos d’un récit ou finalement l’accusée -la femme- et les accusateurs -les scribes et les pharisiens ce jour là- sont placés sur un plan d’égalité. Ceux qui sont pris au piège des jugements hâtifs que l’on porte sur les autres ou qui sont portés sur nous et vous enferment !

Ces jugements hâtifs pendant lesquels on ne laisse pas la place à l’autre pour qu’il puisse s’expliquer ni pour que la pensée puisse évoluer mais au contraire quelque chose qui est déjà décidé et qui en général, amène encore aujourd’hui amène à des phénomènes non pas de lapidation mais de lynchage médiatique dans des journaux, à la télévision, sur internet ! […]

Dans la même rubrique...

Peut-on tout demander à Dieu ?

Peut-on tout demander à Dieu ?

N′y a-t-il pas des sujets égoïstes,tabous qui n′auraient pas leur place dans ma requête ?

Un contenu proposé par Signes des Temps

Des imprévus, juste pour le bonheur!

La parole de Nicole Roulland-Rupp, pasteure de l’Église protestante unie de Savoie.

Un contenu proposé par Pasteurdudimanche.fr

Le blasphème d’hier à aujourd’hui

Le plus grand blasphème est de vouloir gommer la part divine qui est en chaque humain.

Un contenu proposé par Campus protestant

UN CONTENU PROPOSÉ PAR

Pasteurdudimanche.fr

Un blog vidéo qui propose une parole d’un pasteur le dimanche soir, après celle du matin au temple. Chaque intervention dure 2 minutes.

Derniers contenus du partenaire

Inscrivez-vous à la newsletter de Regards protestants