A Pau, une communication adaptée aux différents publics

A Pau, une communication adaptée aux différents publics

Dans nos communautés, il y a des idées qui dynamisent une vie de foi et une vie d’Église. La pasteure Hélèna vicario nous parle de l'Eglise de Pau.

Un contenu proposé par Ensemble - Sud-Ouest

Publié le 22 février 2019

Comment fonctionne la communication de l’église de Pau ?

La communication de l’Église de Pau est adaptée aux publics qu’elle vise. Ainsi, nous avons le journal de la paroisse pour une communication interne illustrée. Mais nous avons également développé trois canaux : les courriels, Facebook et le site web. Ces deux canaux nous permettent de communiquer avec les membres réguliers de notre communauté mais également avec les personnes « sur le seuil » de notre Église : curieux, sympathisants, membres d’associations ou d’Églises avec qui nous avons une relation. Le renforcement de notre présence de notre Eglise sur Facebook, avec des posts plusieurs fois par semaine, nous permet de rester en lien avec les actifs, qui, vu leur emploi du temps chargé, ne viennent à l’église que ponctuellement. Il nous permet aussi de publier régulièrement des liens vers des articles de fond sur la théologie et l’Église, alimentant ainsi le débat et la réflexion.

Enfin, Facebook nous permet, par les partages successifs, d’atteindre un public qui aurait été impossible autrement. Ainsi une de nos publications a atteint plus de 1000 personnes. Cela peut s’avérer très utile pour l’événementiel. Les courriels sont aussi une manière d’atteindre un public qui gravite autour de l’Église. Nous recueillons les adresses électroniques grâce à un cahier d’accueil posé au fond du temple et qui permet à tous, y compris aux plus timides, de s’inscrire au fil de notre actualité. Les courriels envoyés sont soutenus par un visuel d’affiches pour les rendre plus attractifs et transmettre l’information plus efficacement. Le site web vient en complément de ce dispositif pour aider les personnes en recherche d’une Église, en particulier les nouveaux arrivants sur Pau, à nous trouver rapidement et à voir du premier coup d’œil quelles sont nos convictions, consulter nos prédications, et comment nous trouver.

Quels sont les moyens nécessaires pour la communication ?

Les moyens financiers nécessaires sont quasi inexistants, voire nuls en ce qui concerne Facebook et les courriels. Il est cependant nécessaire de disposer d’un ou plusieurs communicants qui gèrent la communication. Dans la jungle d’informations qui sont envoyées chaque jour, il est important de prendre un temps de réflexion sur : le message que nous voulons communiquer, à qui nous voulons le communiquer, comment le rendre attractif (photo, flyer, vidéo…) avant d’envoyer le message. Ce n’est qu’à cette condition que le message passera au plus grand nombre, et qu’on pourra communiquer aux personnes qui s’intéressent à notre Église et notre manière de vivre la foi, au-delà du « noyau dur » de la paroisse.

Quelles conséquences cette communication a eu pour la vie paroissiale ?

Les conséquences ont été diverses, mais la plus importante a été l’élargissement de l’impact de notre communication qui atteint aujourd’hui plus de personnes qu’avant, avec une grande diversité de profils. L’impact au niveau des événements organisés est également important avec un public venant de tous horizons et non plus simplement de notre cercle paroissial. Certaines personnes, après avoir eu des contacts avec nous via internet, sont venues rejoindre notre communauté. Il est important aussi de travailler sur l’accueil en parallèle avec la communication, pour que la personne qui fait le pas d’aller du virtuel au réel se sente accueillie chaleureusement et à sa place.

Sur le même thème

"Petits déjeuners entre femmes", une initiative porteuse de sens

“Petits déjeuners entre femmes”, une initiative porteuse de sens

Dans nos communautés, il y a des idées qui dynamisent une vie de foi et une vie d’Église. Christine Munch présente un projet en cours à Périgueux.

Un contenu proposé par Ensemble – Sud-Ouest
Catéchèse par internet : une réforme possible ?

Catéchèse par internet : une réforme possible ?

Corinne Gendreau, pasteure du Bassin d’Arcachon, présente cette manière nouvelle de faire de la catéchèse.

Un contenu proposé par Ensemble – Sud-Ouest
Un temps de prières de Taizé pour se retrouver avec Dieu ?

Un temps de prières pour se retrouver avec Dieu ?

Dans nos communautés, il y a des idées qui dynamisent une vie de foi et une vie d’Église. Pascal Lefevbre, pasteur de Tonneins-Marmande, nous parle des prières du soir de Taizé.

Un contenu proposé par Ensemble – Sud-Ouest

UN CONTENU PROPOSÉ PAR

Ensemble – Sud-Ouest

Mensuel de l’Église Protestante Unie de France en Sud-Ouest, il offre à ses lecteurs un apport spirituel, des informations sur leur église sur le plan local, mais aussi sur l’Église au niveau national et international. Enfin, le journal Ensemble veut aider ses lecteurs à penser bibliquement les problèmes du monde contemporain.

Derniers contenus du partenaire

Inscrivez-vous à la newsletter de Regards protestants