MUSIQUE

Alléluia versus Arc-en-ciel

Une expression populaire allemande pour parler de quelqu’un qui n’est pas bien protestant dit : « il n’a pas le bon cantique ! » On peut dire aussi que si le protestant a toujours la bible à la main, il a son cantique dans l’autre main...

Un contenu proposé par Réveil

Publié le 23 octobre 2021

Auteur : Olivier Papillon

Je vais parler ici des recueils utilisés dans les assemblées que je fréquente, mais on peut rappeler que le cantique peut être aussi chanté chez soi, avec ou sans culte de famille, et pourquoi pas chanté n’importe où (la princesse palatine, qui avait dû devenir catholique pour épouser le frère de Louis XIV, chantait dans son carrosse les chants de sa jeunesse protestante).

Arc-en-Ciel

Arc-en-Ciel dont le copyright est de 1988, est une refonte de carnets de chants de 1977 et 1981 par l’Église Réformée de Centre-Alpes-Rhône, il est maintenant épuisé, mais par exemple à l’Assemblée du Désert, c’est sa numérotation qui est employée.

Arc-en-Ciel, c’est 889 cantiques, des textes liturgiques, des prières. J’avais répertorié son contenu en environ 150 chants dans la tradition du psautier de Genève, 80 luthériens, 3 anglais anciens, 4 orthodoxes, 6 venant des frères moraves, 6 du Moyen Âge, 6 réemplois de musique classique, une quinzaine de la fin du XVIIIe siècle, 35 entre 1820 et 1900 (le Réveil), 5 entre 1900 et 1950, 55 entre 1950 et 2000, 89 d’origine catholique, 11 negro-spirituals, 22 venant de musiques folkloriques, et 77 petits répons et canons…

Alléluia

Alléluia répond à une démarche de la Fédération Protestante de France à partir de 1993 pour établir un répertoire commun aux différents courants du protestantisme. L’ouvrage est réalisé par une équipe internationale (belges, suisses, français) et rassemblant des réformés, luthériens, baptistes et libristes. Première édition en 2005, 950 cantiques, des liturgies, des prières, des tables, un index biblique. C’est très sérieux pour l’indication des sources, avec par exemple le titre allemand des mélodies originales. Essentiellement francophone, il comprend aussi des chants en allemand, anglais, espagnol, néerlandais et italien.

Pourquoi autant de cantiques…

…si on chante toujours les 20 mêmes ?

Quelques pistes pour pratiquer des « nouveaux » cantiques : répéter avant le culte ou en semaine, faire des moments de « dégustation de répertoire » pour s’apprendre les uns aux autres ceux qu’on aime, apprendre les autres voix… Je me souviens de mon émerveillement d’enfant découvrant que ma mère chantait l’alto, mon père la basse. On a le droit de ne pas chanter la même chose que les autres, et en plus ça fait joli !

Comme le disait Gabriel Chamorel dans la préface d’un recueil suisse en 1925 : « Un bon psautier est alors pour les fidèles un guide et un centre de ralliement. Dans les temples, dans les chapelles, dans les salles d’évangélisation, au foyer familial, aux rendez-vous de l’amitié, à l’heure du labeur ou du délassement, dans l’affliction et dans la joie, il unit fortement les âmes et dresse l’Église universelle devant Dieu et son Christ.» Il y a encore des gens qui connais- sent par cœur « Jusqu’à la mort c’est notre cri de guerre » de Ruben Saillens, entonné à Mialet le 5 septembre dernier. Y aura-t-il des hymnes dans la mémoire collective dans une centaine d’années ?

Dans la même rubrique...

D’un projet immobilier à un projet de vie

Les jeunes aussi auront leur mot à dire. Des projets répondant à ce qu’est l’Église aujourd’hui pour eux seront mis en place avec l’Entraide et l’association culturelle.

Un contenu proposé par Le Protestant de l’Ouest

Le baptême de Bartolomé

Même si l’accueil de la différence semble aller de soi, comment nos Églises s’adaptent-elles et accueillent-elles un jeune autiste et sa famille ? Témoignage

Un contenu proposé par Le Cep

Retour sur le synode national de l’EPUdF

Une décision marquante sur l’écologie, la réélection de la pasteure Emmanuelle Seyboldt, des vœux et témoignages... Ce Synode national a été un moment intense de débats et d’orientations pour l’Église protestante unie de France.

Un contenu proposé par Défap

Des projets communautaires et monastiques de nouveau soutenus

L’Association pour le soutien de communautés monastiques protestantes (ASCMP) était endormie depuis 2015. Elle vient d’être réactivée et Michel Block, pasteur à Brest.

Un contenu proposé par Le Protestant de l’Ouest

UN CONTENU PROPOSÉ PAR

Réveil

Mensuel de l’Église protestante unie de France, Réveil propose à ses lecteurs des nouvelles des Églises locales de la région Centre-Alpes-Rhône et plus largement, des réflexions sur les sujets de société.

Derniers contenus du partenaire

bannière podcast