Réflexion

Avec la pandémie, le retour de l’église maison

Le théologien Gérard Siegwalt constate que la crise sanitaire a remis au premier plan « l’église de maison, de voisinage soit territorial soit de sensibilité ».

Un contenu proposé par Forum protestant

Publié le 23 février 2021

Lire directement l’article sur Forum protestant

Ces «ecclésioles»«loin d’être seulement une sorte de pis-aller» dû aux conditions actuelles, dessinent un nouveau type d’Église tenant mieux compte de la nécessité de pratiques inter-confessionnelles, de «l’insuffisance ministérielle croissante» et de la «réalité diasporique de l’Église».

Refondation de la société. On en parle, en prenant conscience de la nécessité urgente de remédier aux injustices sociales criantes qui apparaissent avec une grande évidence.

Refondation de la civilisation. On en parle, en prenant conscience des effets pervers de l’économie libérale de marché et du capitalisme financier.

Refondation de l’Église. Parlons-en, à l’occasion du confinement qui rend impossibles les assemblées liturgiques habituelles et ne permet la participation et l’accompagnement des fidèles que par le truchement des médias, publics et privés.

1. On le sait: l’Église n’est pas réductible aux bâtiments ni aux assemblées liturgiques, pour précieux voire toujours à nouveau essentiels qu’ils soient.

Le temple de Dieu est là où est le Christ, et le Christ est là où est Dieu. «Vous êtes le temple de Dieu, de l’Esprit Saint», dit l’apôtre Paul (1 Corinthiens 3,16 ; 6,19).

Il y a là des ressources peu et en tout cas insuffisamment explorées pour l’être-Église, le vivre-Église.

2. Jeudi saint: une église de maison. Un couple se prépare vers le soir à célébrer la sainte Cène autour de la table basse de la pièce commune. Lectures bibliques, de l’Ancien et du Nouveau Testament, telles que proposées pour cette occasion; long moment – respirant – de déposition des intentions de prière dans l’ouverture à – et la communion avec – toute l’humanité et avec toute l’Église universelle dans leur détresse et leur espérance; paroles d’institution de la Cène et prière eucharistique conclue avec la prière du Notre Père; communion sous les deux espèces, silence et bénédiction.

Trois jours après, à Pâques, dans le culte retransmis en Eurovision depuis Lausanne, les téléspectateurs concernés étaient invités à préparer chez  […]

Lire la suite sur Forum protestant

Vous pourriez aimer aussi

Avec la pandémie, l’expérience de l’Église hybride

L'Église dite hybride concilie un temps et un espace communs dans le monde virtuel et physique grâce aux technologies numériques.

Un contenu proposé par Forum protestant

Ni prière ni méditation mais poésie de la foi

Tout le recueil de poésie d’Yves Ughes "A défaut de se faire" est retentissant de gratitude, dans sa célébration de la beauté du monde.

Un contenu proposé par Forum protestant

Macron et la démocratie contre-représentative

Notre président a inventé le tri-camérisme : on discute désormais les problèmes trois fois au lieu de deux, selon Yves Buchsenschutz.

Un contenu proposé par Forum protestant

UN CONTENU PROPOSÉ PAR

Forum protestant

Forum protestant est un cercle de réflexion d’intellectuels initié par le philosophe Olivier Abel qui a pour ambition de faire entendre la voix des protestants sur les sujets qui traversent la société française. Ses thématiques de travail sont multiples : économie, médecine, éthique, écologie ou vivre ensemble. Il organise une convention annuelle à l’automne.

Derniers contenus du partenaire