Journées des Aumôneries Francophones Protestantes

Bilan des Journées de Aumôneries Francophones Protestantes

Comment penser l’aumônerie de demain ? Voilà le sujet des trois Journées des Aumôneries Francophones Protestantes

Un contenu proposé par Ensemble - Sud-Ouest

Publié le 2 novembre 2019

Auteur : Franchet d’Esperey

Sète, les 26, 27, 28 septembre : nous étions 160 inscrits, venus de toute la France, de Belgique, de Suisse, de République centrafricaine… Diversité des origines, mais aussi diversité des lieux de travail et d’engagement : les hôpitaux d’abord, et puis les Ehpad, qui à Montpellier comme à Nîmes ont leur propre aumônier, des lieux de diaconie comme l’APA (Association protestante d’assistance) à Nîmes, des établissements pour handicapés (Fondation John Bost, l’Arche) et des LAM (lieux d’accueil médicalisés) ouverts aux personnes précaires et marginales. Le spectre était large. Mais le cœur de notre réflexion était le même : comment accueillir la personne humaine telle qu’elle est au nom du Christ. L’accueil Tout pa r t d ’une constatat ion simple : l’hospitalité, ça marche dans les deux sens, accueillir et être accueilli. Il y a là une réciprocité fondamentale pour l’aumônier. Les deux théologiens, Céline Rohmer et Guilhen Antier, nous l’ont fait comprendre: l’accueil est une grâce et non un précepte.

Il n’y a pas de manuel d’éthique hospitalière. Tout se passe dans la rencontre et toute rencontre se modèle ou plutôt se greffe sur la rencontre personnelle avec le Christ. Ne jamais perdre de vue ce cœur de l’aumônerie, même lorsqu’on est pris dans le tourbillon des obligations matérielles. La relation L’autre volet de la réflexion, c’était l’adaptation à un univers hospitalier en pleine mutation. Exigence d’une sécurité médicale quasi-absolue, qu’il faut contrebalancer par la relation, la confiance ; revendication d’autonomie de la part des patients, qui induit une co-construction de l’hospitalité; affirmation de plus en plus exclusive de la laïcité, qu’il faut bien apprivoiser ; présence accrue de personnes précaires, à la fois matériellement et culturellement, qui tend à effacer la frontière entre aumônerie et diaconie.

Sur le même thème

Journées d'aumôneries protestantes 2019

Journées d’aumôneries protestantes 2019

Ces journées, ouvertes à tous, réunissent une centaine de participants sensibilisés à la dimension de l’accompagnement (aumôniers, visiteurs, engagés en église, personnels de santé...). Du 26 au 28 septembre.

Un contenu proposé par Fil Actu – FPF
Aumôniers de prison : « ils ne nous enferment pas dans nos actes»

Aumôniers de prison : « ils ne nous enferment pas dans nos actes »

Reportage à la maison d’arrêt de Strasbourg auprès du groupe de parole chrétien.

Un contenu proposé par Le Nouveau Messager
Quand la foi germe derrière les barreaux

Quand la foi germe derrière les barreaux

Rencontre avec différents aumôniers chrétiens sur ces cheminements plus fréquents qu’il n’y paraît.

Un contenu proposé par Réformés

UN CONTENU PROPOSÉ PAR

Ensemble – Sud-Ouest

Mensuel de l’Église Protestante Unie de France en Sud-Ouest, il offre à ses lecteurs un apport spirituel, des informations sur leur église sur le plan local, mais aussi sur l’Église au niveau national et international. Enfin, le journal Ensemble veut aider ses lecteurs à penser bibliquement les problèmes du monde contemporain.

Derniers contenus du partenaire

7e convention du Forum protestant