C'est quoi la formation pastorale ?

C’est quoi la formation pastorale ?

Comment devient-on pasteur·e ? Il faudra en passer par plusieurs années d'étude et des stages.

Un contenu proposé par Protestants de l'Ouest

Publié le 29 octobre 2019

Auteur : Vincent Nême-Peyron

Les études

Le pasteur est un protestant, de naissance ou d’adoption, qui soudainement ou progressivement, s’est senti appelé à devenir pasteur.
Il est un théologien, capable d’interpréter les Écritures. Durant ses quatre premières années d’études, il a appris le grec et l’hébreu bibliques, s’est immergé dans l’exégèse, la théologie pratique, l’histoire de l’Église, la dogmatique, etc. Il a ainsi acquis des connaissances et a pris le recul nécessaire à l’exercice du ministère. Il est un accompagnateur spirituel, formé à cette pratique, par des cours de théologie pratique ou l’analyse de verbatim de visites. Il s’est exercé à la prise de parole, l’animation de groupes, etc.

Les stages

Le futur pasteur connaît la vie paroissiale, dans laquelle il s’est investi avant ses études. En licence, il a participé à un bref stage dans un lieu ecclésial (une paroisse, une aumônerie, un service de la FPF, etc.).
Une suffragance d’été rémunérée, encouragée, mais facultative, lui a permis d’expérimenter le ministère pastoral.
En 5e année d’études, il a suivi un stage, pendant dix mois, auprès d’un pasteur accompagnateur.
Il a ainsi observé, « fait avec » puis « fait sous le regard de l’accompagnateur ».
Une semaine par mois, avec les autres étudiants en master de théologie appliquée, il a partagé ses expériences, réfléchi à sa pratique, échangé avec des responsables de l’Église (présidente du Conseil national, responsables de services nationaux, président.e de Conseil régional, etc.). Il a poursuivi sa formation en accompagnement pastoral, animation biblique, prévention et gestion de conflits, etc.

Le proposanat

Durant ses deux années du proposanat, il a exercé son ministère en pleine responsabilité. Il a, peu à peu, confronté sa conception du ministère avec la réalité d’une Église locale.
Il a été membre de droit du Conseil presbytéral, invité à son bureau, délégué au Synode régional. Il a également bénéficié d’un accompagnement personnel dédié.
Quatre sessions d’une semaine lui ont permis de parfaire sa formation pratique et d’échanger, avec ses « pairs », sur son début de ministère.
Après la validation de son proposanat, l’ordination – reconnaissance de son ministère – a été célébrée.
Puis il a été inscrit au rôle des pasteurs et invité au Synode national suivant.
Ce chemin ne s’arrête heureusement pas. Le jeune pasteur est invité à poursuivre sa formation théologique, humaine et spirituelle, n’oubliant pas que, comme l’écrivait Jean Calvin : « La dignité et autorité des pasteurs n’est pas attribuée à leur personne, mais au ministère ou office auquel ils sont constitués ou, plus clairement encore, à la Parole de Dieu, à l’administration de laquelle ils sont appelés ».

Sur le même thème

A quel âge peut-on devenir pasteur ?

A quel âge peut-on devenir pasteur ?

Il n’y a pas d’âge minimum ni maximum pour devenir pasteur. Néanmoins, les études requises par les différentes unions d’Églises font que, de facto, on ne peut pas devenir pasteur avant un certain âge.

Un contenu proposé par

Claire, une jeune pasteure à Nîmes

Après un Master à l'Institut protestant de théologie de Montpellier et un stage à Nice, Claire des Mesnards vient d'arriver comme pasteure à Nîmes.

Un contenu proposé par Radio Alliance +
Vivre la théologie autrement

Vivre la théologie autrement

Flora Pichard, participante au camp d’été Alternative Théologie qui s’est déroulé du 25 au 30 août dernier à Paris témoigne de ce partage théologique original sur le thème de « Liberté, quand tu nous tiens ».

Un contenu proposé par Église protestante unie de France – Infos
Combien gagne un pasteur ?

Combien gagne un pasteur ?

Le salaire des pasteurs varie d’une Union d’Églises à l’autre. Si le « net à payer » est souvent inférieur au SMIC, les avantages en nature qui viennent le compléter ne sont pas négligeables.

Un contenu proposé par

UN CONTENU PROPOSÉ PAR

Protestants de l’Ouest

Mensuel de l’Église protestante unie de France, Protestants de l’Ouest propose à ses lecteurs des nouvelles des Églises locales de la région Ouest et plus largement, des réflexions sur les sujets de société.

Derniers contenus du partenaire

Abonnez-vous à un média protestant !