Dieu de droite et Jésus de gauche ?

Alors que Dieu incarne plutôt la loi et l'ordre, Jésus représente plutôt l'attention pour le déshérité. C'est en tout cas les conclusions du débat organisé par l’Église évangélique la Fraternelle de Nyon, le 7 septembre dernier.

Un contenu proposé par Évangeliques.info

Publié le 12 septembre 2017

Lire directement l’article sur Évangeliques.info

Les conseillers nationaux Ada Marra (socialiste et catholique), Laurent Wehrli (libéral-radical et évangélique) et l’ancien député Jacques-André Haury (Vert libéral et réformé) sont tombés d’accord. Lors d’un débat organisé par l’Église évangélique la Fraternelle de Nyon, le 7 septembre, ils ont reconnu -avec des nuances- que Dieu incarne plutôt la loi, l’ordre (et donc la droite) et Jésus plutôt l’attention pour le déshérité (et donc la gauche).

Chrétiens politiciens ou politiciens chrétiens? Là aussi, les trois politiciens ont confessé qu’ils étaient d’abord chrétiens et ensuite politiciens. Jacques-André Haury a rappelé que c’est le protestant qu’il était, pétri de culture calviniste et du sens de la responsabilité personnelle qui a incité son engagement politique. Si la socialiste pense elle aussi que sa foi a dicté son engagement politique, elle s’est positionnée clairement pour une séparation du religieux et du politique. […]

Lire la suite sur Évangeliques.info

Dans la même rubrique...

La fête de la Réformation

Cette fête, commune à tous les protestants, commémore les débuts de la Réforme. Elle est fêtée le 31 octobre et fait souvenir du jour où Martin Luther afficha ses 95 thèses contre les indulgences sur la porte de l’église du château de Wittenberg le 31 octobre 1517.

Un contenu proposé par Paroles Protestantes – Paris

Quand la modération écologique rejoint l’évangile !

Le billet d'Anne-Marie Feillens, présidente du conseil régional du Sud-Ouest.

Un contenu proposé par Ensemble – Sud-Ouest

Le doute, un espace pour la foi

« Le doute n’est pas la négation de Dieu – c’est une interrogation – car la foi n’est pas une certitude, surtout que l’on confond trop souvent certitude et conviction. »

Un contenu proposé par Le Nouveau Messager

Faut-il manifester sa joie pour la vivre pleinement ?

Les réponses d'Olivier Peterschmitt, philosophe, et d'Arlette Haessig, psychologue.

Un contenu proposé par Le Nouveau Messager

UN CONTENU PROPOSÉ PAR

bannière podcast