En Église, toujours réformer l’accueil !

En Église, toujours réformer l’accueil !

De nombreuses personnes viennent dans nos temples. Il faut bien l’avouer : l’accueil qu’elles y trouvent n’est pas des plus inoubliables.

Un contenu proposé par Ensemble - Sud-Ouest

Publié le 7 août 2017

Auteur : Doris Ziegler

Fortes de ce constat, certaines communautés ont décidé de repenser les dispositifs de l’accueil des nouveaux venus ou les personnes de passage. 

Comment accueillir sans donner l’impression de « mettre le grappin » sur un nouveau visage ? Montrer que l’on a remarqué une présence nouvelle sans se montrer intrusif ? L’accueil nécessite sensibilité et doigté, présence et retenue. Pour les nouveaux arrivants, une écoute pastorale momentanée suffit parfois, d’autres garderont juste le souvenir d’un sourire… Pour Georges Fauché, pasteur à Vitrolles-Marseille Nord, l’accueil doit devenir un réflexe : aller vers les nouveaux arrivants, systématiquement. Son expérience est que le délai est court pour que la personne se sente prise en compte : quinze jours. Il préconise la mise en place de réseaux, pour faire connaissance. « Plutôt trop d’accueil que pas assez », témoigne-t-il, « car trop de personnes sont déçues de s’être heurtées au silence dans un temple ».

Kit d’accueil

Le réseau de conseillers (ou non conseillers) « accueillants » fonctionne dans de nombreuses paroisses. À Albi, un kit de bienvenue est remis : bulletin local, mot d’accueil, trombinoscope et coordonnées des personnes ressource et du pasteur, liste des activités, dépliants nationaux et sur le protestantisme, sur l’histoire particulière de l’église locale… Dans diverses paroisses, des repas « auberge espagnole » l’été, dans un jardin, ou les « tables partagées » en cours d’année mêlent conseillers et personnes nouvelles. Et puis l’ouverture sur la cité, avec des conférences et des spectacles ouverts à tous est une forme d’accueil qui permet de rejoindre nos contemporains autour de questions de société.

Tradition et nouveauté

L’accueil des plus jeunes est particulièrement réfléchi dans les paroisses qui proposent des cultes
«autrement». Plutôt que de chercher à concilier jeunesse et tradition – et faire des insatisfaits des deux côtés – l’ensemble «Gardon et Vidourle» a choisi de faire les deux et de se fonder sur les traditions locales : le «culte apéro» à 17h30 (en plus du culte du dimanche matin) est un culte participatif qui privilégie le dialogue ; «Bod’Église» le 21 juin, avec musique et paëlla dans le temple (ce terme vient des «bodegas», lieux privés ouverts à la rencontre à l’occasion des Férias); «Bible en marche», circuit avec des textes lus à diverses étapes… Et puis l’ensemble «Gardon et Vidourle» accueille et accompagne, dans un presbytère inoccupé, une famille de Syriens. Tout un réseau dépassant le cadre de l’Église protestante s’est mis en place, apportant une nouvelle dynamique. Tandis qu’à Marseille Nord, «Accueil et Rencontres» ouvre les locaux paroissiaux au quartier, pour des ateliers culturels…

Dans la même rubrique...

Le mensuel «Réformés» se met au vert

En mai, le journal «Réformés», mensuel des Églises protestantes romandes, a publié son premier hors-série intitulé «Dieu, la nature et nous».

Un contenu proposé par Réformés

Un Temps pour la Création, l’édition 2021

Le Temps pour la Création se déroule comme chaque année du 1er septembre au 4 octobre, le thème pour 2021 est Une maison pour tous ? Renouvellement de l’Oikos de Dieu (la maison de Dieu).

Un contenu proposé par Fil Actu – FPF

La fameuse question de l’autorité

Le livre du pasteur Patrice Alcindor a marqué un tournant décisif dans ma recherche sur la place de la femme dans l’Église et dans le couple.

Un contenu proposé par Servir ensemble

L’itinéraire pastoral de Pierre Grossein

La période estivale est traditionnellement le temps des changements de postes pastoraux, des arrivées et des départs pour les pasteurs. Portrait de Pierre Grossein.

Un contenu proposé par Réveil

UN CONTENU PROPOSÉ PAR

Ensemble – Sud-Ouest

Mensuel de l’Église Protestante Unie de France en Sud-Ouest, il offre à ses lecteurs un apport spirituel, des informations sur leur église sur le plan local, mais aussi sur l’Église au niveau national et international. Enfin, le journal Ensemble veut aider ses lecteurs à penser bibliquement les problèmes du monde contemporain.

Derniers contenus du partenaire