« Faire Église ensemble »

« Faire Église ensemble »

De Paris, il arrive à Koenigshoffen. Qui est au juste Yves Parrend, le nouveau pasteur ? Entretien.

Un contenu proposé par Ensemble - Strasbourg

Publié le 26 septembre 2014

Auteur : Albert Huber

Propos recueillis par Roland Engel

Yves Parrend pourriez-vous en quelques lignes nous dresser votre fiche d’identité ?

Mon ministère se décline en trois étapes : diaconale à la Cimade, paroissiale et alsacienne, institutionnelle et parisienne en qualité de secrétaire général de la FPF, Fédération protestante de France.

Je suis issu d’une forte tradition luthérienne tant du côté paternel au Pays de Montbéliard que du côté maternel en Alsace. Cette tradition s’est toujours voulue porteuse de valeurs d’humanisme et de solidarité. Elle s’est largement ouverte à la piété réformée et s’est réjouie de l’accord de la Concorde de Leuenbeg.

Que retiendrez-vous de l’expérience de vos responsabilités nationales ?

  • L’impératif de travailler à l’unité du Protestantisme qui est trop morcelé.
  • La qualité du dialogue avec le monde évangélique et sa dynamique novatrice.
  • La qualité des personnes rencontrées, pour l’essentiel, des responsables très proches des réalités locales.

J’ai travaillé dans une mutuelle confiance avec Claude Baty et François Clavairoly, ancien et nouveau présidents de la FPF. La coordination des services (aumônerie, radio et télévision, etc.) m’a passionné. J’ai été associé à de nombreux événements oecuméniques ou interreligieux, plaidé pour les chrétiens orientaux au ministère des affaires étrangères, participé à la préparation et à la réalisation des rassemblements « Protestants en fête » à Strasbourg et à Paris-Bercy.

Par le passé vous avez déjà exercé en paroisse en Alsace. Qu’est-ce qui vous pousse à y revenir ?

Ich komm wieder Heim. J’y ai ma famille. Et parce qu’à Paris, ils ne connaissent ni la salade mixte ni les fleischschnake !

Quelles sont vos priorités, vos projets ? Qu’attendez-vous de vos paroissiens ?

Je garde des engagements nationaux. Je travaille aussi à la rédaction d’un livre sur l’histoire de la FPF. Je suis heureux de retrouver des amis dans la paroisse de Koenigshoffen-Hohberg, et de me mettre au service du projet paroissial. J’attends de mes futurs paroissiens l’envie de faire Église ensemble.

Je viens aussi avec mes propres projets. Je rêve de créer une École de la sagesse et de mettre au centre la littérature biblique de sagesse (Proverbes, Ecclésiaste, Job, et les deutero-canoniques).

Que pensez-vous qu’ils espèrent de votre part ?

Que je mette la paroisse au bénéfice de mon parcours et de mon expérience, d’une part; que je sache écouter et faire équipe, d’autre part.

Quelles sont vos sources d’inspiration ?

Daniel Bourguet pour la Fraternité spirituelle des Veilleurs dont je fais partie, et Anne-Catherine Graber, mennonite et membre de la communauté du Chemin neuf, que j’admire pour son engagement et la profondeur de sa piété.

Mes six années parisiennes ont transformé mon regard sur la spiritualité et les communautés religieuses, m’ont ouvert à la joie et à la pertinence du témoignage du monde évangélique. Seule différence avec ce dernier : mon attachement à la doctrine des deux règnes et la distinction qu’il convient de maintenir entre société civile et religieuse pour un juste équilibre dans la vie sociale et civile.

Qu’est-ce qui vous passionne en dehors de la théologie ?

L’art et l’histoire, d’une part; la littérature, d’autre part, à travers des auteurs comme Blaise Cendrars, Alexandra David-Neel, Jean-Christophe Ruffin ou JMG. Le Clezio.

Que détestez-vous ?

La violence relationnelle dans l’Église. Il nous faut impérativement trouver de nouveaux chemins de communion.

Quelles sont vos principales qualités ?

La bonté et la force de travail.

Quels sont vos principaux défauts ?

Réponse : Joker ! Les défauts de mes qualités sans doute.

Dans la même rubrique...

Un salutiste passionné d’histoire

Un salutiste passionné d’histoire

Marc Muller, 45 ans, est officier local au poste d’évangélisation de Paris. Né dans une famille d’origine alsacienne, l’histoire a toujours fait partie de sa vie.

Un contenu proposé par Armée du Salut

La HET-PRO à l’heure du premier bilan

Alors que la Haute Ecole de Théologie débute sa deuxième rentrée académique, Jean Decorvet, son recteur, fait le point sur cette première année.

Un contenu proposé par Christianisme Aujourd’hui

Du vivre ensemble au faire ensemble

L'intervention d'Ahmet Ogras, président du CFCM lors de la table ronde "Entre Bible et Coran, lire, écouter, comprendre" organisée le 29 septembre.

Un contenu proposé par Chaîne vidéos – FPF

UN CONTENU PROPOSÉ PAR

Ensemble – Strasbourg

Journal des Églises protestantes de la région de Strasbourg, Ensemble était un bimestriel de 32 pages réalisé par 12 bénévoles. Il tirait à 8000 exemplaire depuis 1968.

Suite à l’interruption de parution du magazine au printemps 2017, nous n’alimentons plus en nouveaux contenus la page de ce partenaire.

Derniers contenus du partenaire