Analyse

La « nécessité » de la messe n’est pas la « joie » du culte

Les catholiques avaient manifesté dans la rue, pas les protestants. Les deux confessions n’ont pas le même rapport à la solidarité et à la notion de culte.

Un contenu proposé par Réformés

Publié le 25 novembre 2020

Auteur : Marie Lefebvre-Billiez

Lire directement l’article sur Réformés

Les chrétiens sont en colère en France: les offices religieux sont de nouveau autorisés, mais dans des conditions jugées impraticables.

Colère et frustration ont accueilli, ce 25 novembre, l’annonce faite par Emmanuel Macron d’autoriser de nouveau les offices religieux, dans la limite de quelque dizaines de personnes. «30, c’est en comptant Jésus?» ironise sur Twittter le prêtre David Lerouge. A Pau, le pasteur réformé Stéphane Rémy, quant à lui,  regrette une jauge qui «ne tient pas compte de la réalité du terrain. À Tarbes, réunir 30 personnes dans notre tout petit lieu de culte est illusoire, mais à Pau, on peut facilement être 80 en respectant la distanciation physique.»

Immédiatement interpellé par les responsables des différentes confessions chrétiennes, Emmanuel Macron a promis de revoir sa copie. Unies, les confessions chrétiennes n’en sont pas moins différentes. Pour preuve: seuls les catholiques ont manifesté dans la rue pour le «retour de la messe». Selon le pasteur François Clavairoly, président de la Fédération protestante de France, «notre rapport à la société et à l’impératif de solidarité en […]

Lire la suite sur Réformés

Vous pourriez aimer aussi

Un appel à ouvrir des failles dans le semi-confinement

La théologienne et poétesse suisse romande Francine Carrillo invite le lecteur à s’inspirer du personnage de Rahab pour se libérer de l’angoisse du semi- confinement.

Un contenu proposé par Réformés

« Il faut donner un horizon à la souffrance imposée par le coronavirus »

Alors qu’au Moyen Âge et jusque dans l’époque moderne, les Églises étaient en première ligne en cas d’épidémies, quel rôle peut-on encore attendre d’elles dans la crise actuelle ?

Un contenu proposé par Réformés

Le paroissien n’est plus ce qu’il était… le pasteur non plus

Les pasteurs genevois troquent de plus en plus souvent la casquette de leader d’une communauté contre celle de chef de projet ou de coach de laïcs.

Un contenu proposé par Réformés

UN CONTENU PROPOSÉ PAR

Réformés

Réformés est le mensuel des protestants réformés de Suisse romande. Il est financé par les Églises réformées suisses des cantons de Vaud, Neuchâtel, Genève, Berne francophone et Jura.

Derniers contenus du partenaire

Les dossiers thématiques de Regards protestants