Réflexion

La spiritualité, un essentiel?

Dans cet entretien avec Mathias Hutchen au début de l’année, Gérard Siegwalt prône une redécouverte de l’intériorité et donc de la relation au Créateur, un programme qui occupera des générations.

Un contenu proposé par Forum protestant

Publié le 8 octobre 2021

Lire directement l’article sur Forum protestant

«L’essentiel, c’est ce qui nous fait vivre.» Mais entre l’essentiel «élémentaire, ou basique» (santé, alimentation, travail, relations…) qu’il est rien moins qu’évident d’assurer et qui, comme l’ont montré les confinements, «ne suffit pas» … et le «non-essentiel» qui ne l’est pas tant que ça, comment éviter les deux nihilismes contraires que sont d’un côté la résignation, de l’autre le chaos ?

Je suis théologien. Je vis cela comme une vocation, dans l’Église et avec elle. Vocation de rendre compte de la foi chrétienne, de la capacité de la foi chrétienne à renouveler les Églises et ainsi à les faire vivre leur communion entre elles ; de sa capacité également à être une voix dans la société humaine – une voix pertinente, cohérente, compétente, et ainsi crédible face aux défis considérables auxquels l’humanité est confrontée.

L’Église chrétienne et en elle la théologie chrétienne ont vocation à regarder ces défis en face au nom de la foi en Dieu comme Créateur et Rédempteur de toutes choses, et donc à signifier, tant par l’action que par la parole, que ce Dieu est la puissance victorieuse sur toutes les formes de mal.

Vous pensez à quels défis?

Il y a bien évidement les défis liés à la toujours non-pleine communion entre les Églises chrétiennes.

Et de manière plus générale, il y a

– les défis civilisationnels, du fait de la catastrophe écologique et climatique – une catastrophe qui concerne toute la terre habitée, toute l’oikouménè –; elle est due à notre système économique, productiviste et consumériste, avec son idolatrisation de l’argent, véritable dieu prédateur de notre terre;

– les défis sociétaux, du fait de l’injustice entre les puissants et les impuissants : c’est le défi de la justice sociale ; mais il y a aussi le défi de la compréhension même que nous avons de l’être humain et tel qu’il apparaît dans le transhumanisme, cette idéologie technicienne de l’amélioration de l’espèce humaine, de l’homme augmenté;

– les défis humains, du fait de la perdition personnelle d’êtres humains, à cause d’un malheur qui nous frappe, ou à cause d’une faute dont nous sommes l’auteur, ou encore à cause d’une addiction dont nous sommes devenus victimes.

Ces défis posent la question de la responsabilité, de la justice, de la solidarité, mais aussi la question du sens de la vie, la question du pardon, de la  […]

Lire la suite sur Forum protestant

Vous pourriez aimer aussi

Le syndicalisme au défi de la remarchandisation du travail

Même s’il reste dynamique dans les entreprises les plus prospères et les plus anciennes de l’économie, le syndicalisme est largement affaibli ailleurs.

Un contenu proposé par Forum protestant

Travail : les femmes comme les hommes?

Si les inégalités entre les femmes et les hommes restent ancrées à de multiples niveaux en milieu professionnel, elles évoluent, et, en tout cas, intéressent plus que jamais.

Un contenu proposé par Forum protestant

Covid : une expérience de décroissance ?

Pour Laura Morosini, animatrice du label Église verte, si la crise du Covid ne trace sans doute pas « une perspective de véritable décroissance », elle a en tout cas «ouvert un horizon des possibles sur divers plans.

Un contenu proposé par Forum protestant

UN CONTENU PROPOSÉ PAR

Forum protestant

Forum protestant est un cercle de réflexion d’intellectuels initié par le philosophe Olivier Abel qui a pour ambition de faire entendre la voix des protestants sur les sujets qui traversent la société française. Ses thématiques de travail sont multiples : économie, médecine, éthique, écologie ou vivre ensemble. Il organise une convention annuelle à l’automne.

Derniers contenus du partenaire

Les dossiers thématiques de Regards protestants