prier et jardiner

Le jardin monastique

À la fois nourricier et lieu de recueillement, le jardin monastique veut être une image du paradis sur terre. Visite au Mazet-Saint-Voy, chez les diaconesses du Moûtier.

Un contenu proposé par Le Cep

Publié le 20 mars 2021

Auteur : Nicolas Boutié

La grande évolution du XXe siècle est surtout une prise de conscience écologique précoce. Les monastères qui ont conservé un jardin « utilitaire » ont adopté des pratiques plus écologiques. Par souci de manger des produits naturels, de ménager la nature et de prendre soin de la Création, don de Dieu. Ce jardin écologique ouvre les murs des monastères. Ces choix obligent à créer des liens forts avec d’autres monastères, mais surtout avec des laïcs compétents.

Actuellement s’y manifeste un vrai engouement pour les traitements naturels, le bio et même la permaculture. Les deux jardins, vivrier et d’agrément, se rejoignent dans le respect des humains et de la planète.

Ainsi en témoignent les diaconesses du Moûtier-Saint-Voy. Elles n’ont plus de potager sur leur terrain mais, en revanche, quelques arbres fruitiers (cerisiers, pommiers, poiriers, pruniers) et cassissiers. Sinon, des fleurs et de l’herbe. Sur les quelques prés alentour qui appartiennent à la Communauté, paissent les chevaux d’un éleveur du pays. Une partie du terrain est aussi visitée deux à trois fois l’an par les brebis – et le bouc ! – d’un paroissien et ami.

Le jardin, devenu un espace de beauté, est ainsi ouvert aux hôtes. Mais il est aussi un espace utile, un lieu d’amitié et de relation où recevoir une Création belle et bonne. Leur jardin est le lieu de vigilance concrète – et de louange – d’un ami, arrivé il y a peu dans le village. Il pratique ce qui est si bien décrit dans la parabole : il taille les arbres, bêche autour du tronc, apporte de la terre engraissée par les chevaux. Quand il le faut, il coupe et replante un tout jeune arbre.

Dans la même rubrique...

Sacrée généalogie !

Découvrez l'édito du numéro d'été dont le dossier de Une est "Se rencontrer entre générations".

Un contenu proposé par Le Cep

Le chic protestant existe-t-il ?

La tenue austère des pasteurs aurait-elle vécu ? La féminisation du corps pastoral pourrait ouvrir la voie à une toute nouvelle « petite robe noire ».

Un contenu proposé par Campus protestant

A Royan, des films pour réfléchir autrement à la parole de Dieu

L'initiative "Regarder, partager, prier" réunit un groupe de personnes autour d’un film de la communauté de l'Emmanuel qui donne à méditer sur certaines références bibliques.

Un contenu proposé par Le Protestant de l’Ouest

Ouverture du Grand KIFF

Albi accueille Le Grand KIFF le 29 juillet, un rassemblement protestant avec 400 jeunes de 15 à 20 ans venus de tous les horizons et une centaine d’adultes dédiés à l’organisation.

Un contenu proposé par Église protestante unie de France – Infos

UN CONTENU PROPOSÉ PAR

Le Cep

Mensuel de l’Église protestante unie de France, Le Cep propose à ses lecteurs des nouvelles des Églises locales de la région Cévennes-Languedoc-Roussillon et plus largement, des réflexions sur les sujets de société.

Derniers contenus du partenaire