édito

L’été en cartes postales…

Le billet d'Anne-Marie Feillens, présidente du conseil régional du Sud-Ouest.

Un contenu proposé par Ensemble - Sud-Ouest

Publié le 10 juillet 2021

Dans l’année, il y a deux périodes au cours desquelles nous écrivons des cartes : celle de Noël et de la fin de l’année, pour les vœux, et celle de l’été pour faire signe du lieu de nos vacances. Avec internet, certaines cartes sont dématérialisées et envoyées par les réseaux virtuels, mais la carte postale estivale a encore bien du succès.

Cet été, je propose que chacun de vous écrive des cartes aux Églises. Comme l’apôtre Paul dont les écrits sont des lettres lues en communauté, ces cartes seraient lues au cours du culte.

« Saluez les frères (et sœurs) de Laodicée, ainsi que Nympha et l’Église qui se réunit dans sa maison. Quand vous aurez lu ma lettre, faites en sorte qu’on la lise aussi dans l’Église de Laodicée. Lisez de votre côté, celle qui viendra de Laodicée. » (Colossiens 4,16)

Les lettres de Paul sont bien souvent des réponses aux questions délicates posées par les membres des communautés confrontés à des difficultés internes ou des relations compliquées avec le monde qui les entoure. Ces lettres circulent dans les différentes communautés pour que le témoignage de Paul soit partagé largement et que le message de la Bonne Nouvelle fortifie celles et ceux qui l’entendent.

Nos cartes postales n’auront pas le même contenu mais elles seront le signe de la communion fraternelle qui donne sens à la communauté rassemblée. Si vous ne voyagez pas cet été, vous pouvez écrire une carte de chez vous à destination d’autres Églises : celles-ci ne manquent pas et seront heureuses de recevoir des salutations fraternelles venues d’ailleurs.

« Paul, apôtre de Jésus Christ par la volonté de Dieu, et Timothée, le frère, aux saints de Colosses, frères fidèles en Christ ; à vous grâce et paix de la part de Dieu, notre Père. » (Colossiens 1,1-2)

Paul a aussi écrit à des communautés qu’il n’avait pas fondées mais dont il connaissait l’existence. Paul ne connaissait donc pas personnellement toutes les personnes auxquelles il adresse ses lettres.

Ce qui lie Paul et les destinataires de ses lettres, c’est la commune appartenance au Christ. Chaque Église locale vit du message de la Bonne Nouvelle et de la foi de ses membres. Les Églises sont différentes mais elles ont toutes le même enracinement.

Les cartes postales qui voyageront grâce à vous cet été seront le signe de cette commune appartenance au Christ, dans le même élan de salutation fraternelle. Bel été à chacune et chacun d’entre vous.

Dans la même rubrique...

On ne voulait pas de moi

Abandonnée, moquée et rejetée, c’est à l’Église que Valentina trouve un foyer. Récit.

Un contenu proposé par SpirituElles

Un culte gourmand au temple Moncoutant

Les paroissiens et paroissiennes ont expérimenté un culte café-gâteaux le 27 mars dernier. Petite explication.

Un contenu proposé par Le Protestant de l’Ouest

La prison, ma paroisse

« J’étais en prison et vous êtes venus me voir », cette parole de Jésus est au cœur de l’appel des aumôniers de prison.

Un contenu proposé par Réformés

Respecter la singularité

Aujourd'hui, il est plus que jamais nécessaire qu'au sein de l'Église chacun soit reconnu et respecté dans son identité propre. Que dit la déclaration de foi de l'EPUdF à ce sujet ?

Un contenu proposé par Ensemble – Sud-Ouest

UN CONTENU PROPOSÉ PAR

Ensemble – Sud-Ouest

Mensuel de l’Église Protestante Unie de France en Sud-Ouest, il offre à ses lecteurs un apport spirituel, des informations sur leur église sur le plan local, mais aussi sur l’Église au niveau national et international. Enfin, le journal Ensemble veut aider ses lecteurs à penser bibliquement les problèmes du monde contemporain.

Derniers contenus du partenaire

bannière podcast